essentiel

La justice approuve l'expropriation du siège de l'UNEM

Crédit Tniouni
La justice approuve l'expropriation du siège de l'UNEM
décembre 29
11:24 2016
Partager

Déposée en mars, la demande d’expropriation du siège de l’UNEM a été validée en première instance par le tribunal de Rabat, le 28 décembre.

Le Tribunal de première instance de Rabat a décidé de l’expropriation du siège emblématique du syndicat des étudiants marocains, UNEM. Le bâtiment avait fait objet d’une action en justice engagée là la mi-mars par le ministère de la Jeunesse et des sports contre le président du 16e et dernier congrès de l’UNEM, Mohamed Boubekri. Cette bâtisse a été laissée à l’abandon depuis l’interdiction de l’UNEM, décrétée en 1981. Dimanche 25 décembre, des figures de toutes les sensibilités de gauche, syndicats et factions de l’extrême gauche universitaire ont manifesté à Rabat contre la procédure d'expropriation lancée par Benkirane, à laquelle s’opposait un collectif mené par Boubekri, membre de la commission du suivi de l’affaire, de Abderrahmane Benameur, leader du parti d’avant-garde démocratique et socialiste (PADS), de Mohamed Louafi, membre du bureau politique du parti socialiste unifié (PSU) et de Jalil Tolaimate, ancienne figure de l’UNEM et de l’USFP, qui a dénoncé la tentative de « confisquer » le siège du plus grand syndicat étudiant au Maroc.

Lire aussi : L’expropriation du siège de l’UNEM mobilise la gauche

Lire aussi : Une marche à Rabat contre l’expropriation du siège de l’UNEM

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×