essentiel

La jeunesse istiqlalienne appelle à la récupération du Sahara oriental

La jeunesse istiqlalienne appelle à la récupération du Sahara oriental
décembre 29
11:06 2016
Partager

Dans un communiqué publié le 27 décembre, la jeunesse de l’Istiqlal affiche son soutien à Hamid Chabat, désavoue le ministère des Affaires étrangères et appelle à la récupération du Sahara oriental et des enclaves occupées au nord du Maroc.

La jeunesse du PI reste vent debout derrière son patron, Hamid Chabat. Dans un communiqué publié suite à la réunion d’urgence de son bureau exécutif, le 27 décembre, la jeunesse istiqlalienne affiche son soutien à Hamid Chabat après ses propos controversés sur la « marocanité » de la Mauritanie. Elle regrette « le malentendu » et « les réactions excessives » qui ont découlé des propos de son secrétaire général. Tout en saluant « l’héroïsme » des fondateurs du parti, à l’instar de Allal El Fassi, la jeunesse du PI n’a pas oublié d’exorciser ses dogmes nationalistes, dont certains font consensus, comme la récupération de Sebta, Mellilia, les îles Jaafarines, mais aussi « la récupération du Sahara oriental –Hassi Bayda, Colomb Bechar et Leknadsa », précise le communiqué, faisant référence à des territoires situés à l’ouest de l’Algérie.

Si le fantasme du Grand Maroc s’est traduit, dans le communiqué de la jeunesse du PI, par l’appel à la récupération du Sahara oriental, le langage utilisé vis-à-vis de la Mauritanie, objet de tant de polémiques depuis les propos de Chabat, a été pour le moins conciliant. « La jeunesse du PI est assurée de la profondeur des relations qui lient les peuples marocain et mauritanien, bâties sur des bases religieuses, historiques, sociales et géographiques », indique le communiqué.

Par ailleurs, la jeunesse du PI a vivement critiqué le département de Salaheddine Mezouar, qualifiant son communiqué du 27 décembre de « non conforme aux prérogatives du ministère ». Selon le jeunesse du PI, le ministère des Affaires étrangères « s’est transformé en tribune pour régler des comptes politiques étroits en vue de servir des agendas internes douteux ». Le communiqué, en conclusion, exhorte ses militants à rester vigilants, au moment où « certains veulent revenir à l’heure du ‘tahakoum’ dans la vie politique ».

jeunesse istiqlalienne

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×