Politique

Omar Balafrej appelle à élire le président de la chambre des représentants

Omar Balafrej © Yassine Toumi/TELQUEL
Omar Balafrej appelle à élire le président de la chambre des représentants
décembre 21
10:55 2016
Partager

Le député de la Fédération de la gauche démocratique, Omar Balafrej, appelle à élire le nouveau président du Parlement.

Plus de deux mois après les élections législatives, la majorité n’a pas encore été formée par le Chef du gouvernement désigné, Abdelilah Benkirane. Résultat : le Parlement reste en attente. Omar Balafrej, député de la Fédération de la gauche démocratique (FGD), a appelé à lever ce blocage en élisant un nouveau président du Parlement et les instances de l'hémicycle. « Au Maroc, c’est le plus âgé ou le député qui a passé le plus de mandats qui peut prétendre au titre de président provisoire du Parlement », nous explique le député de la circonscription Rabat-Océan. Et d'ajouter : « Son unique rôle sera de convoquer la première chambre pour élire le président ». Le député de gauche confie à Telquel.ma avoir contacté le doyen des parlementaires, Abdelouahed Radi à ce sujet. « En tant que parlementaire, j’ai appelé Abdelouahed Radi, qui est le plus âgé, pour lui demander de convoquer l’assemblée pour élire un président. »

Cette initiative n'est pas sans rappeler une démarche prêtée par Hamid Chabat et Abdelilah Benkirane au secrétaire général du PAM, Ilyas Elomari, qui aurait voulu élire le président de la première chambre au lendemain des élections avant même la constitution de la majorité. Une information qui a avait été démentie par Elomari.

Omar Balafrej, lui, s’en défend : « En tant que député de la FGD, ce n’est pas mon affaire que le PJD n’ait pas de majorité au Parlement, moi je veux travailler ». Et d’ajouter : « Le mandat qui m’a été accordé par les citoyens est d’exercer une pression sur les acteurs politiques pour qu’ils prennent leurs responsabilités pour qu’on sache qui est avec qui. Sinon, on va jamais le savoir ».

Pour le député, cette démarche « s’inscrit dans une optique qui vise à donner plus d’importance au Parlement. De plus, en 1997, la majorité a été d’abord formée au Parlement avant que le gouvernement d’alternance ne soit formé » a-t-il conclu.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss