essentiel

Zambie: Une visite royale pour sceller le rapprochement

Crédit: AFP
Zambie: Une visite royale pour sceller le rapprochement
décembre 07
16:46 2016
Partager

Mohammed VI est attendu le 9 décembre prochain à Lusaka pour une visite de trois jours durant laquelle il devrait confirmer le rapprochement entre le royaume et la Zambie qui a retiré sa reconnaissance à la « RASD » au mois de juillet.

Le roi Mohammed VI est attendu le 9 décembre à Lusaka pour une visite de trois jours en Zambie, nouvelle étape de sa tournée en Afrique sub-saharienne. C’est ce qu’affirme le quotidien zambien Daily Mail dans son édition du 7 décembre où il revient sur la réception de l’ambassadeur du Maroc en Zambie, Saadia El Alaoui par le président Edgar Lungu le 5 décembre. Alors qu'il recevait la représentante du royaume, le chef d’Etat louait l’état des relations « cordiales » entre les deux pays basés sur « une amitié forte, le respect mutuel, et une coopération bilatérale ».

Preuve de l'importance accordée à cette étape de la tournée royale,  le président Lungu a écourté sa visite en Afrique du sud, qui aura lieu du 7 au 9 décembre, pour mieux préparer l'arrivée du roi. La Zambie,ancien soutien traditionnel du Polisario,membre de la COMESA (Marché commun de l'Afrique orientale et australe) pourrait être une des percées diplomatiques les plus importantes du Maroc en Afrique

« Contacts fructueux »

Le rapprochement entre les deux pays a été entamé , le 9 juillet dernier, lors d’une rencontre entre le ministre délégué aux Affaires étrangères, Nasser Bourita, et le chef de la diplomatie zambienne, Harry Kalaba. Durant sa visite, le responsable zambien a officialisé le retrait de la reconnaissance de la RASD. Une victoire pour la diplomatie marocaine puisque la Zambie avait déjà gelé sa reconnaissance de la RASD  en 2011 avant de revenir sur sa décision en 2013 « pour des raisons politiques » affirme l’agence de presse marocaine MAP.

En plus du retrait de la reconnaissance de la RASD, la Zambie a soutenu le Maroc de tout son poids lors du 27e sommet de l’Union africaine, qui s’est tenu les 17 et 18 juillet dernier à Kigali, en  appuyant avec 27 autres pays membres de l’UA « la décision du Royaume du Maroc […] d’intégrer l’Union africaine » et en affirmant sa volonté « d’agir en vue de la suspension, prochaine, de la « république arabe sahraouie démocratique » des activités de l’Union Africaine, et de tous ses organes, afin de permettre à l’UA de jouer un rôle constructif et de contribuer positivement, aux efforts de l’ONU, pour un dénouement définitif au différend régional sur le Sahara » dans ce qui restera connu comme la motion de Kigali.

Autre témoignage du rapprochement maroco-zambien, la visite effectuée par le président Lungu à Marrakech et sa participation au sommet des chefs d’états africains qui s’est tenu en marge de la COP 22. Le chef d’état, qui a été reçu par Nasser Bourita lors de son arrivée dans la ville ocre, a eu des « contacts fructueux » avec le roi Mohammed VI lors de son passage au Maroc.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss