insolite

À Toulouse, polémique après la condamnation à la prison d'un Marocain pour «vol de fromage»

DR
À Toulouse, polémique après la condamnation à la prison d'un Marocain pour «vol de fromage»
novembre 23
11:23 2016
Partager

Le tribunal correctionnel de Toulouse a condamné un jeune Marocain, qui avait dérobé une bûche de chèvre... à trois mois de prison ferme.

Un ressortissant marocain en situation irrégulière en France a été condamné, lundi 21 novembre, à trois mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Toulouse pour avoir volé une bûche de fromage de chèvre dans un supermarché.

La sévérité du jugement a fait polémique. Le quotidien régional français La Dépêche du Midi, qui révèle l'affaire, explique que le jeune homme s'est rendu dans une supérette toulousaine, mercredi 16 novembre, avec un complice. Après avoir imité des clients lambda, les deux jeunes subtilisent le fameux fromage. “J'ai fait ça pour manger”, expliquera le prévenu. “J'avais faim”. Le vigile s'aperçoit du vol. Le premier larron prend la fuite ; le deuxième n'y parvient pas ; le gardien réussit à le rattraper. Le jeune homme le met alors à terre, puis lui donne des coups de poing dans le torse. L'agent de sécurité parvient finalement à maintenir le rebelle jusqu'à l'arrivée des forces de l'ordre, raconte le Parisien.
Poursuivi pour vol en réunion avec circonstances aggravantes, l'interpellé a comparu lundi devant le tribunal. « C'est la première fois que je vole », a-t-il déclaré par le truchement d'un interprète. Il a ajouté que cela faisait alors trois jours « qu'il n'avait rien avalé », que « son casier judiciaire était vierge » et qu'il « n'était pas connu des autorités ». Malgré ces précisions, le procureur de la République a requis de cinq à huit mois de prison ferme. Finalement, il a été condamné à trois mois de prison ferme, avec placement immédiat en détention. Une peine plus allégée que les réquisitions du procureur, mais « particulièrement sévère » déplore son avocate.

La sévérité du verdict prononcé a provoqué de vives réactions dans les réseaux sociaux, qui ont abondamment commenté cette décision : « Ah quel beau pays que la France, pays des droits de l'Homme et du citoyen, où un homme affamé et laissé seul dans sa misère va en prison pour avoir volé un fromage, alors que les plus riches trichent, mentent et volent impunément. Une grande leçon de vie, de démocratie, de justice, d'égalité et de fraternité. Bravo la France ! » a fustigé un internaute. « Quelle honte de condamner quelqu'un qui a volé parce qu'il avait faim. Nous sommes donc toujours du temps de misérables! Cela reste impensable » a déploré un autre.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss