essentiel

Attentat déjoué en France: un Marocain parmi les sept personnes interpellées

Une partie des personnes ont été interpellées à Marseille. Crédit: F. Laffont-Feraud.
Attentat déjoué en France: un Marocain parmi les sept personnes interpellées
novembre 21
17:42 2016
Partager

Sept individus, dont un Marocain, ont été interpellés ce week-end en France, suspectés de préparer un attentat « envisagé de longue date ».

C’est un gros coup de filet pour les services antiterroristes français. Dans le cadre d’une enquête ouverte depuis plus de huit mois, sept personnes ont été interpellées ce week-end à Strasbourg et à Marseille dans l’est et le sud-est de la France. « Jamais la menace terroriste n’a été aussi élevée sur notre territoire » a déclaré le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Un Marocain parmi les interpellés

Les individus arrêtés, cinq Français, un Marocain un Afghan, ont entre 29 et 37 ans. Alors que six d'entre eux étaient, jusque là, inconnus des services de renseignement, le suspect marocain « dont la résidence n’était pas la France, a été signalé par un pays partenaire » détaille le ministre français de l’Intérieur.

Si Bernard Cazeneuve ne précise pas le pays de résidence de cet individu, le magazine français L’Obs rapporte qu'il réside au Portugal et était de passage à Marseille.

Lire aussi : Y a-t-il un terrorisme marocain en Europe ?

Les « rôles respectifs » des suspects n'ont pas été détaillés. Il faut désormais voir « si l’attentat ainsi déjoué était une attaque coordonnée visant à frapper simultanément plusieurs sites sur le territoire », précise Bernard Cazeneuve.

Ce qui est sûr, c’est que cette arrestation est liée à l’interpellation de cinq individus en juin, juste avant le début de l’Euro 2016 à Paris. Plusieurs armes et des documents d’allégeance à l’Etat islamique ont été retrouvés. Les autorités suspectent aussi deux des individus de s’être rendus en Syrie, sans préciser leur identité.

Pour la seule année 2016, près de vingt attentats et projets ont été déjoués en France, selon une source proche du dossier. Les services antiterroristes français ont arrêté, depuis janvier, 418 personnes en lien avec des réseaux jihadistes, dont 143 depuis le 1er septembre. Sur ces 143, 52 ont été écrouées et 21 placées sous contrôle judiciaire.

Lire aussi : Oussama Atar, belgo-marocain, nie être « le cerveau » des attentats de Bruxelles

(Avec AFP)

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss