essentiel

COP22: la société civile ne manque pas de créativité (photos)

A la COP22, la société civile redouble d'efforts pour faire entendre sa voix.
COP22: la société civile ne manque pas de créativité (photos)
novembre 17
10:10 2016
Partager

À la COP22, associations et militants font preuve d'une grande créativité pour sensibiliser les citoyens aux problématiques environnementales.

Situé dans la zone verte du site où se tient la COP22 à Marrakech, le lieu réservé aux stands de la société civile est un univers particulier. Chaque jour, des associations du monde entier se retrouvent dans une ambiance festive pour présenter leurs projets, décliner leurs engagements et débattre des grandes thématiques environnementales. Si les stands sont moins bien équipés que ceux de leurs voisins basés dans la zone Innovations, où certaines grandes entreprises peuvent se payer le luxe d'avoir un emplacement à deux étages, ils sont en revanche très vivants et créatifs. On vous fait faire un tour !

IMG_1198bis2Les chaises en carton

 

IMG_1233bisLes fauteuils-pneus

 

IMG_1238bisLa lampe-tajine

 

IMG_1161bisStand de l'association des Enseignants en Sciences et Vie de la Terre au Maroc

 

IMG_1158bisStand de l'Alliance marocaine pour le climat et le développement durable

 

IMG_1285bisStand de l'Association marocaine de lutte contre le tabagisme et les drogues

Pour sensibiliser les publics et faire entendre leur voix, associations et collectifs organisent chaque jour divers événements culturels : pièces de théâtre, expositions, rencontres musicales... L'idée ? Faire passer le message autrement.

IMG_1303Séance de récits de contes africains pour sensibiliser les enfants aux changements climatiques

 

IMG_1319bisPièce de théâtre en darija sur les problèmes sociaux des petits villages marocains et la pollution industrielle

 

IMG_1083bisManifestation en musique des peuples autochtones qui réclament « un droit de regard sur leurs terres »

 

IMG_1346bisPièce de théâtre pour sensibiliser les spectateurs à la fonte des glaces et à la disparition des ours polaires

La zone est avant tout un lieu d'échange. Chaque jour les cinq agoras (Territoires, Jeunesse, Savoirs et traditions, Genre et climat, Arts et culture) proposent des débats divers sur des thématiques en lien avec les changements climatiques. Tenus à ciel ouvert au milieu de la zone, chacun est libre d'y participer : certains prennent la parole, d'autres viennent seulement jeter un coup d’œil curieux...

IMG_1314bisIMG_1316bisIMG_1225bisIMG_1204bis

Crédit photos : Margaux Mazellier

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss