Maroc

Pour Saâd Eddine El Othmani, «le PAM doit s'auto-dissoudre»

Crédit : Yassine Toumi / TELQUEL
Pour Saâd Eddine El Othmani, «le PAM doit s'auto-dissoudre»
octobre 27
14:09 2016
Partager

Le président du conseil national du PJD Saâd Eddine El Othmani estime que le parti du tracteur « a échoué dans sa mission. »

« Le PAM doit s'auto-dissoudre », c'est ce qu'a affirmé le président du conseil national du PJD, Saâd Eddine El Othmani, dans une interview au quotidien Almassae, dans son édition du 27 octobre. « Ce parti a échoué dans sa mission initiale (...) Nous n’étions pas devant un parti concurrent dans une bataille électorale, mais face à une orientation qui veut nous effacer. Sauf qu'ils ont échoué » explique El Othmani.

S'agissant de l'alliance peu probable avec le PAM, El Othmani entrouvre cependant la porte : « Ils doivent changer de discours envers nous, et on verra par la suite ». Pour le président du conseil national du PJD, le problème ne réside pas en la personne du secrétaire général du PAM, Ilyas Elomari, mais « avec le projet de création du PAM, qui vise à contrer le PJD et combattre les islamistes. »

Ce n'est pas la première fois qu'un leader du parti islamiste demande au PAM de s'auto-dissoudre. En mai 2014, le secrétaire général du PJD Abdelilah Benkirane avait déclaré que la création du PAM « s'est accomplie dans des conditions peu naturelles ». En juillet 2011, et dans une interview accordée au quotidien Aujourd'hui le Maroc, le défunt leader du parti islamiste Abdellah Baha avait déclaré que le PAM doit « s’auto-dissoudre car il est désavoué par les événements et par la nouvelle Constitution », mais aussi parce que « la base fondamentale sur laquelle s’est construit le projet du PAM, c’est la transhumance politique ». Le PAM a, pour sa part, toujours critiqué la position du parti islamiste, déclarant qu'il « faisait montre d'une certaine velléité hégémonique. »

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss