Maroc

Mohammed VI rend hommage aux victimes du génocide rwandais

Crédit : MAP
Mohammed VI rend hommage aux victimes du génocide rwandais
octobre 21
11:22 2016
Partager

Mohammed VI a visité le mémorial du génocide rwandais à Kigali. Il a rendu hommage aux 800 000 victimes de « l’un des événements les plus abominables du XXe siècle », selon l’ONU.

En visite officielle au Rwanda, Mohammed VI, accompagné de Moulay Ismail, a visité le 20 octobre le mémorial dédié aux victimes du génocide rwandais, à Gisozi, dans la banlieue de la capitale Kigali. En 1994, l’affrontement entre Hutus et Tutsis et a fait près d’un million de morts, 800 000 selon l’ONU.

Lire aussi : Mohammed VI entame sa tournée en Afrique de l’Est par une visite au Rwanda

À l’issue de sa visite, le roi a déposé une gerbe de fleurs sur l’une des fosses communes où sont enterrés les restes des victimes de cet holocauste, avant d’observer une minute de silence. Le roi a ensuite signé le livre d’or du mémorial, en y laissant ce mot :

« Le génocide constitue une sombre période dans l’histoire et la mémoire du peuple rwandais. C’est aussi une tragédie humaine qui interrogera perpétuellement la conscience de l’humanité. Aujourd’hui, le Rwanda ouvre ses bras à la vie, confiant dans le présent et animé d’espoir et d’optimisme pour un avenir prometteur marqué par la bonté, la coexistence, la fraternité, la sûreté et la stabilité. »

Crédit : MAP

Crédit : MAP

Se souvenir

Inauguré en avril 2004, à l’occasion du 10e anniversaire du génocide rwandais, le mémorial de Gisozi comprend trois expositions permanentes qui s’appuient sur des photographies, des vidéos, des témoignages écrits et des articles divers pour expliquer les circonstances de ce drame, les raisons de l’accentuation des tensions entre les groupes ethniques et le déroulement de cette tragédie.

D’avril à juillet 1994, la guerre civile opposant le gouvernement rwandais — constitué de Hutus —, au Front patriotique rwandais, créé par des Tutsis, a mis le Rwanda à feu et à sang. Les victimes sont essentiellement issues de la communauté tutsi, mais les Hutus modérés ont également été attaqués. Les crimes ont été commis par des milices, les forces armées, mais aussi par des civils contre d’autres civils. Un rapport de l’ONU de 1999 qualifie cette période de « l’un des événements les plus abominables qui entacheront à tout jamais le XXe siècle dans la mémoire des hommes », et pointe du doigt la « défaillance » de la communauté internationale qui « n’a pas empêché le génocide » et « n’a pas fait cesser la tuerie une fois qu’il a commencé ».

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×