essentiel

Peines de prison maintenues en appel pour les manifestants de Sidi Ifni

Peines de prison maintenues en appel pour les manifestants de Sidi Ifni
octobre 20
13:47 2016
Partager

La cour d’appel d’Agadir a maintenu les peines de prison ferme rendues en première instance à l’encontre de la quasi-totalité des manifestants qui avaient pris d’assaut l’ancien consulat espagnol de Sidi Ifni.

 

Sur les huit détenus condamnés à des peines de prison ferme en première instance dans l’affaire de la prise d’assaut du consulat espagnol de Sidi Ifni, seul un condamné a vu sa peine légèrement réduite de quatre à trois mois ferme par le tribunal d'appel d'Agadir le 17 octobre, affirme le quotidien Akhbar Al Yaoum dans sa livraison du 20 octobre. Les peines des sept autres condamnés sont restées inchangées : un an ferme pour un condamné tandis que six autres détenus ont écopé de huit mois de prison. Des jugements qualifiés de « sévères » par la section de l’AMDH à Sidi Ifni, qui rappelle que les détenus « avaient manifesté pacifiquement dans le but de réclamer des droits prévus dans les lois espagnoles ».

Les mêmes réserves avaient auparavant été émises par Amnesty International. L’ONG internationale avait alors réclamé « un procès équitable » pour les détenus et « leur libération si les preuves de la prise d’assaut ne sont pas clairement établies ». L’affaire remonte au 25 juillet lorsqu’une dizaine de manifestants avait pris d’assaut l’ancien consulat espagnol à Sidi Ifni. Brandissant des drapeaux espagnols et l’ancien étendard de Sidi Ifni, du temps où la ville était occupée par l’Espagne, les manifestants ont réclamé la nationalité espagnole, se basant sur un décret datant de 1969 signé par le Maroc et l’ancienne puissance coloniale.

 

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss