essentiel

Le projet de collecte de l'eau du brouillard à Sidi Ifni primé par l’ONU

Les filets au sommet de la montagne captent l'eau du brouillard AFP PHOTO / FADEL SENNA
Le projet de collecte de l'eau du brouillard à Sidi Ifni primé par l’ONU
septembre 30
16:57 2016
Partager

Le projet de récolte d’eau du brouillard aux sommets de montagnes dans la région de Sidi Ifni  vient de remporter la distinction internationale de l’ONU «Élan des Nations Unies pour le changement climatique».

L’annonce a été faite par le secrétariat de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) le 28 septembre à Bonn en Allemagne . Ce projet consiste à collecter l’eau du brouillard pour le transformer en eau potable au profit de la population de la commune Tnin Amellou, dans les environs de Sidi Ifni.

Projet novateur, il a été initié par l’ONG marocaine Dar Si Hmad  afin de produire de l’eau potable au profit de la population locale, ainsi que de l'eau destinée aux besoins du bétail dans cette zone qui compte 5 villages, deux écoles rurales et une medersa.

Le projet est composé de 600 m2 de filets capteurs (20 unités de 30 m2), deux citernes de stockage d'une capacité totale de 500 m3, d'un puits de forage, 9.000 m linéaires de canalisation, 20 branchements domiciliaires. Le projet compte également 4 réservoirs et autant de stations de reprise, un système de filtration et de stérilisation et d'un observatoire du brouillard, le premier du genre au monde.

Chaque jour, ce projet produit une quantité moyenne quotidienne d'eau de brouillard récoltée de l'ordre de 6,3 m3 par jour. Il a été qualifié par les Nations Unies du «plus grand système de récolte d’eau de brouillard opérationnel du monde». «En présentant ces exemples remarquables de créativité et de changement transformationnel, ainsi que les gens extraordinaires derrière ceux-ci, nous pouvons inciter chacun à devenir un accélérateur vers le genre d'avenir que nous voulons tous et dont nous avons besoin», a déclaré, à cette occasion, la Secrétaire exécutive de la CCNUCC, Patricia Espinosa.

Dans une déclaration à la MAP, le président de l’ONG «Dar Si Hmad» pour le développement, l’éducation et la culture, Issa Darham, a souligné que ce prix est le couronnement de dix ans de labeur pour faire aboutir ce projet, destiné à contribuer au développement de la province de Sidi Ifni, notamment dans la région de Ait Baamrane.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss