Politique

Législatives 2016: L’Istiqlal promet la création de 800 000 emplois en 5 ans

Hamid Chabat. Crédit Rachid Tniouni
Législatives 2016: L’Istiqlal promet la création de 800 000 emplois en 5 ans
septembre 17
10:02 2016
Partager

Le parti de la balance a présenté son programme électoral dans un hôtel rbati avec la présence des têtes d’affiche du parti.

Le parti de l’Istiqlal a organisé le 15 septembre une conférence de presse à Rabat afin de présenter son programme électoral pour les législatives du 7 octobre. Le programme du parti de la balance est détaillé puisqu'il apporte avec d’un côté les objectifs et de l'autre les dispositions à prendre pour les réaliser. Il est également très ambitieux au point que certains disent qu'il est impossible à réaliser. « Notre programme est réalisable. Ce ne sont pas des paroles en l’air », a assuré le secrétaire général du parti Hamid Chabat. Le programme de l’Istiqlal comporte 64 engagements déclinés en 90 objectifs « à réaliser » avec 556 mesures à prendre. Le secrétaire général du parti a précisé que le programme électoral a été réalisé par les cadres du parti, faisant une pichenette à d’autres partis qui réalisent des programmes chez des cabinets d’études.

 

Crédit Rachid Tniouni

Le premier des chiffres qui interpelle dans le programme de l’Istiqlal est le taux de croissance non agricole à réaliser en 2021 : 8 % contre une moyenne de 3 % lors de la période 2012-2016. L’Istiqlal promet également une réduction de la dette du trésor à 55 % du PIB, il espère également faire passer l’investissement public de 29.6 % du PIB actuellement à 36 %, créer 800 000 postes d'emploi sur la période 2016-2021. En même temps, il propose de réduire l’IS de 31 % actuellement à 25 % en 2021 et d’améliorer le classement du Maroc dans le Doing Business de la 75e place occupée par le Maroc en 2015 à la 55e place en 2021.

Hamid Chabat a promis de « revoir les catastrophes de ce gouvernement : notamment, la réforme des retraites et celle de la caisse de compensation ». Cependant, ce point évoqué en conférence de presse ne figure pas sur le programme distribué aux journalistes.

Côté chômage, qui caracole actuellement à 10%, l’Istiqlal ambitionne de le réduire à 7%. Il promet également l’augmentation du revenu brut de 30% entre 2016 et 2021 contre 8% entre la période 2012-2016. Un taux qui va permettre d’élargir la classe moyenne à 65% au lieu de 50% actuellement. Le parti de Hamid Chabat ambitionne également de rehausser la place du Maroc dans l’indice du développement humain de la 126e place occupée actuellement à la 80e place en 2021.

Dans l’Éducation, l’Istiqlal promet faire en sorte que 100% des enfants terminent leur éducation primaire contre 78% actuellement. Il promet aussi un professeur pour chaque 40 élèves, contre un professeur pour 53 actuellement. L’Istiqlal promet de faire du Maroc le deuxième pays en Afrique en termes de production d’articles scientifiques. Pour cela, il compte augmenter le budget de la recherche scientifique de 0.6% du PIB aujourd'hui à 1.5%. Et il compte réduire le taux d’analphabétisme à 10% en 2021.

 

Crédit Rachid Tniouni

Toujours dans le registre des promesses, l'Istiqlal promet d’améliorer le classement du Maroc dans l’indice de la perception de la corruption de la 88e place actuellement à la 50e place. Sur le volet social, l’Istiqlal promet d’augmenter le taux de couverture sociale de moins de 30% actuellement à 90% en 2021. Côté logement, le parti de la balance envisage d’éradiquer complètement les bidonvilles à l’horizon de 2021.

Enfin sur le volet qui concerne les femmes, le parti de Chabat ambitionne d'améliorer le taux d'activité des femmes le faisant passer à 40% contre 25% en 2015 et le taux de femmes au parlement à 33% contre 17% actuellement.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss