Maroc

La militante Betty Lachgar arrêtée puis relâchée par la police de Rabat

Crédit: Betty Lachgar/Facebook
La militante Betty Lachgar arrêtée puis relâchée par la police de Rabat
septembre 10
13:13 2016
Partager

La co-fondatrice du mouvement MALI, Ibtissam Lachgar, a été arrêtée à Rabat dans la nuit du 9 septembre, puis libérée le lendemain après avoir été présentée devant le procureur.

Dans la nuit du vendredi 9 septembre, la militante laïque et féministe Ibtissam Lachgar, a.k.a Betty, a été arrêtée par la police au centre ville de Rabat. Selon Goud.ma, citant des sources policières, la co-fondatrice du Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (MALI) était en garde à vue en compagnie d'une autre personne pour « agression à l’encontre d’un fonctionnaire de police dans l’exercice de ses fonctions, ivresse et trouble à l’ordre public ». Elle a été libérée le 10 septembre, après avoir été présentée devant le procureur.

Un proche explique à Telquel.ma qu’aux alentours de minuit le 9 septembre, sur le boulevard Mohammed V à Rabat, Ibtissam Lachgar, en compagnie d’Ismail Bakar, a tenté "de raisonner la mère d’une très jeune vendeuse de mouchoirs". Les esprits s’échauffant, la police est arrivée sur les lieux et a arrêté les deux amis. La source policière citée par Goud affirme pour sa part que les deux personnes interpellées « sont entrées en altercation avec une vendeuse de mouchoirs sur l’avenue Mohammed V». 

La communauté militante s’était dépêchée d’apporter son soutien à Ibtissam Lachgar sur les réseaux sociaux. « La militante des Droits humains Ibtissam Lachgar est détenue au commissariat central de Rabat depuis hier soir. Aucun moyen de communiquer avec elle ni d'avoir de ses nouvelles. », écrit Zineb El Rhazoui, activiste au MALI. « Le problème c’est que tu aurais du te couvrir la tête d’un foulard, salafiste, Afghan, wahabiste, qu’importe... tu aurais du boire en cachette, éviter de débouler sur le boulevard Mohammed 5, et de faire entendre ta voix de femme, ni embrasser un copain en public, ni appeler à un pique-nique pendant le ramadan, ni réveiller cette “maudite” liberté de conscience qui fait peur même au moins fanatique... », réagit la romancière Bouchra Boulouiz sur Facebook.

Après avoir fondé le MALI en 2009, où elle défend notamment les droits des homosexuels, Ibtissam Lachgar a mené plusieurs actions à sensations, notamment un pique-nique de déjeuneurs en pleine journée de ramadan et une manifestation avec les Femen pour le droit au mariage homosexuel, au cours de laquelle elle s’était dénudée. Elle est connue pour se prises de position sans concession en faveur du respect des libertés individuelles au Maroc.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss