essentiel

Gargarate: Le chef de la Minurso a rencontré les séparatistes du Polisario

Gargarate: Le chef de la Minurso a rencontré les séparatistes du Polisario
septembre 07
15:10 2016
Partager

Suite aux derniers événements survenus dans la région de Gargarate, le chef de la Minurso, Kim Bolduc, a fait le déplacement dans les camps pour rencontrer les séparatistes du Polisario.

Les séparatistes du front Polisario « ont reçu l’envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU et chef de la Minurso, Kim Bolduc » rapporte l'APS, l'Agence de presse officielle algérienne. Kim Bolduc a été reçue le 5 septembre dans les camps de Chahid El Hafed par le “responsable la défense” du mouvement séparatiste, Abdelahi Lehbib. « La rencontre a permis [aux séparatistes] d’exprimer [leur] position vis-à-vis de la situation, conformément à la déclaration du SG de l’ONU, appelant au retour au statu quo », indique l'agence algérienne qui cite un responsable du Front.

Le Maroc avait annoncé le 16 août que les services de sécurité et la douane ont mené, depuis le 14 août, des « opérations d’assainissement » dans la région de Gargarate, qui ont pour but « de mettre fin aux activités de contrebande et de commerce illicite ».

En réponse à une protestation du Front Polisario, le porte-parole adjoint de l’ONU Farhan Haq avait indiqué que la Mission de l’ONU au Sahara n’a pas détecté de présence militaire ou d’équipements militaires marocains dans la zone mais seulement des « véhicules civils passant par le mur de défense ». Selon l'AFP, qui révèle les détails d'un document onusien « confidentiel » daté du 28 août et transmis par la Minurso « pour information » au Conseil de sécurité, la Mission a constaté la présence « d'environ 32 membres militaires armés du Front Polisario ».

La Minurso, qui dit continuer de suivre de près la situation et l'ONU, exhorte Rabat et le Polisario « à faire preuve de retenue » pour éviter une reprise des hostilités. Un appel qui est intervenu après un communiqué du secrétariat général de l’ONU, qui faisait part de « sa profonde inquiétude » concernant la « situation tendue » et « les récents développements » ayant eu lieu dans la zone.

Lire aussi : Gargarate : le Maroc asphalte une route pour « mettre fin » à la « contrebande »

 

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss