essentiel

Said Aouita : « le dopage, c’est non seulement tricher, mais aussi salir l’image du pays »

Crédit DR
Said Aouita : « le dopage, c’est non seulement tricher, mais aussi salir l’image du pays »
août 20
13:19 2016
Partager

Dans un entretien accordé au Monde,  la légende de l'athlétisme marocain Saïd Aouita révéle qu’il été limogé de son poste au sein de la fédération royale marocaine de l'athlétisme, car il souhaitait mettre fin au dopage des athlètes nationaux.

L’ex champion olympique marocain des 5000m, Said Aouita a affirmé qu’il a été limogé de son poste de directeur technique national à la fédération royale marocaine de l’athlétisme (FRMA) pour ses propos concernant le dopage des athlètes marocains, « j’avais clairement dit qu’il fallait en finir avec le dopage de nos athlètes. Et cela n’a pas été apprécié par les dirigeants. Pour moi, le dopage, c’est non seulement tricher, mais aussi salir l’image du pays », explique-t-il dans une interview accordée au site du quotidien français Le Monde publiée le 19 août .

« Il n’y a pas longtemps, les dirigeants de la fédération marocaine, les mêmes qui m’ont mis dehors et qui ne voulaient pas prendre de mesures contre le dopage, ont décidé d’agir enfin (…) c’est bien mais pourquoi ne pas avoir fait cela avant ? » s’interroge l'ancien médaillé d'or du 5000 mètres. Pour rappel, le Conseil du gouvernement a adopté le 21 juillet un projet de loi relatif à la lutte antidopage. Le texte tente d’encadrer la prévention et le contrôle, en indiquant une série d’actes interdits.

Lire aussi: Lutte antidopage: le Maroc dévoile sa stratégie

Dans un entretien accordé au site d’informations émirati  The national , Saïd Aouita avait appelé à la pénalisation du dopage. Une déclaration qui avait suscité la polémique à laquelle Aouita semble être insensible : « je sais que cela a choqué. Quand je dis que ce sont des criminels, je ne les mets pas au même niveau que les assassins, bien sûr. Mais à partir du moment où vous trichez pour gagner, vous devez subir une sanction. Même si c’est un ou deux mois de prison ».

Cet entretien de Saïd Aouita a été publié alors que l’athéltisme marocain n’a, pour le moment, obtenu aucune médaille aux Jeux olympiques de Rio. Le seul espoir de médaille est le coureur Abdelaati Iguider qui participera à la finale de l’épreuve du 1500 m le 21 août à 1h30(heure marocaine).

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss