essentiel

Abdelkebir Ouaddar, le cavalier olympique qui avait peur des chevaux

Abdelkebir Ouaddar, le cavalier olympique qui avait peur des chevaux
août 01
09:26 2016
Partager

Le quotidien britannique The Telegraph revient sur les débuts de Abdelkebir Ouaddar, le soutien qu'il a eu de la famille royale, et ... sa peur des chevaux quand il était enfant.

Petit, il était terrifié par les chevaux. À 54 ans, il représente le Maroc dans les épreuves de saut d'obstacles aux Jeux Olympiques de Rio, pour atteindre le sommet d'une carrière improbable, qui a commencé avec un coup de main d'une princesse. The Telegraph brosse le parcours inédit du natif de Aït Ourir.

Abdelkebir Ouaddar jouait au football dans les rues de Marrakech à l’âge de huit ans quand il est repéré par la princesse Lalla Fatima Zohra, la sœur de Hassan II, raconte le quotidien britannique. La princesse est allée à la rencontre de ses parents pour leur dire qu'elle aimerait qu’il fasse partie de sa famille et l'élever comme l'un des siens.

Sa mère a été dévastée, mais son père a vu que ce serait bon pour l'avenir de l'enfant, et a accepté de le laisser partir, a raconté Ouaddar dans une récente interview avec Radio France International (RFI).
Il a confessé, dans la foulée, qu’il était fasciné mais aussi terrifié par les chevaux. Une autre sœur du roi, présidente de la Fédération royale marocaine des sports équestres, l’a aidé à développer sa passion pour le showjumping. « Elle m'a appris à ne pas avoir peur des chevaux » dit-il. « C’est grâce à elle que j'ai mis le pied dans l’étrier.»

Il a montré tant de talent pour sa passion que la famille royale l’a envoyé, à l'âge de 12 ans, pour se former en France avec le showjumper brésilien Nelson Pessoa. Il y est retourné plusieurs fois. Il a participé à quelques tournois internationaux de haut niveau à l'âge adulte, mais a passé de nombreuses années à enseigner l'équitation aux enfants au Maroc, toujours selon The Telegraph. Ce fut une rencontre fortuite avec le légendaire cavalier olympique français Marcel Rozier, qui a repéré son potentiel, qui l'a conduit aux compétitions de haut niveau.

Il fait le grand saut aux Jeux olympiques qui commencent à Rio cette semaine. Il s'agit de la première fois que le Maroc est représenté dans ce sport aux Jeux Olympiques.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss