Maroc

Les clubs de la Botola D1 endettés à hauteur de 340 millions de dirhams

Les clubs de la Botola D1 endettés à hauteur de 340 millions de dirhams
juillet 22
11:42 2016
Partager

Les seize clubs de football de l'élite nationale cumulent 340 millions de dettes, soit un taux d'endettement de 66 %.

Le football marocain a une lourde ardoise. Les dettes cumulées des 16 clubs de première division (D1) du championnat sont estimées à 340  millions de dirhams. C'est ce que révèle le quotidien Le Matin dans son édition du 22 juillet. Ce chiffre représente « un taux d'endettement  de l'ordre de 66% puisque l'ensemble des clubs de l'élite tourne autour de 500 millions de dirhams par an » précise le quotidien.

Le club du Raja est la triste illustration qui reflète cette situation. La dette du club Vert est estimée à 168 millions de dirhams, indique Saïd Hasbane, le nouveau président du club. L'autre club casaoui, le Wydad,  a enregistré pour sa part une dette de 34 millions de dirhams tandis que le Kawkab de Marrakech doit, quant à lui, 10 millions de dirhams. La situation financière de ce dernier risque d'entraver son parcours. « Les joueurs du club de la ville ocre n'ont pas touché leur salaire des deux derniers mois et 7 primes de match et menacent de faire grève » annonce le journal.

De son côté le club fassi, le MAS, enregistre un endettement d'un montant 6,72 millions de dirhams  selon le quotidien les Inspirations Eco du 22 juillet.

Cette crise financière est imputée à la commission de contrôle et de gestion, le gendarme financier des clubs « qui ne joue pas pleinement son rôle » mais aussi à la FRMF (Fédération royale marocaine de football) à qui « revient le pouvoir décisionnel » et qui « semble privilégier ses relations avec les présidents de clubs au détriment du football » note le quotidien le Matin.

Autres raisons évoquées, « les recrutements des joueurs et la mauvaise gouvernance » mais aussi « les sanctions de huit clos infligés pour diverses raisons aux clubs, qui ont une grande base de supporters ». Les clubs le Raja ou du Wydad sont les plus touchés par les retombés du huit clos puisqu'il perdent « jusqu'à 1 million de dirhams par match à huis clos » précise le quotidien.

                Lire aussi : Le Raja sanctionné suite aux débordements de ses supporters

                Lire aussi : Un supporter a acheté 20 000 billets du Raja

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×