Monde

Le débat des candidats à la tête de l’ONU retransmis à la télévision

Capture Al Jazeera English
Le débat des candidats à la tête de l’ONU retransmis à la télévision
juillet 14
17:03 2016
Partager

L’un d’entre eux sera le successeur de Ban Ki-moon. Dix candidats au poste de Secrétaire général des Nations Unies ont participé à un débat télévisé le 12 juillet.

C’est une première pour l’Organisation des Nations Unies. Dix des douze candidats à la succession de Ban Ki-moon ont participé à un débat le 12 juillet dans la salle de l’Assemblée générale à New York, et retransmis en direct sur Al Jazeera English. L’occasion pour les prétendants au plus haut poste de l’ONU de convaincre de leur leadership et de se positionner sur des sujets internationaux. Les journalistes d’Al Jazeera ont d’ailleurs orienté le débat sur le changement climatique. Un bon point pour la Costaricaine Christina Figueres, ancienne chef du climat à l’ONU et artisan de la COP22. Lorsque le débat porte sur les déplacements de population, le Portugais Antonio Gutteres, ancien haut commissaire aux réfugiés, marque des points en avançant son bilan.

Mis à part les deux absents qui n’avaient pu se libérer, chacun y va de sa petite phrase pour convaincre téléspectateurs et personnel de l’ONU présent dans la salle, entre « Je peux aider à réduire les souffrances humaines et offrir un meilleur avenir aux gens » et « Je pars de mes problèmes de voisinage pour mieux comprendre les problèmes du monde ».

Transparence en trompe-l’œil

L’événement, organisé à l’initiative du Président de l’Assemblée générale, Mogens Lykketoft, devait « rendre la sélection du prochain chef de l’ONU plus transparente qu’elle ne l’avait été dans le passé, lorsque le processus se déroulait à huis clos ». En réalité, et dès la semaine prochaine, les douze candidats seront reçus par les quinze membres du Conseil de sécurité. Rien ne sera publié de ce processus qui doit encore prendre quelques mois avant l’annonce du successeur du diplomate sud-coréen. C’est toujours le Conseil de sécurité qui débat et élit le secrétaire, après que les cinq membres permanents s'étaient mis d’accord sur un candidat.

Qui sont-ils ?

Deux tiers sont originaires de l’Europe de l’Est et des Balkans. La moitié des candidats sont des femmes. L’un d’entre eux remplacera Ban Ki-moon à la fin de l’année :

Srgjan Kerim (Macédoine), Vesna Pusic (Croatie), Igor Luksic (Monténégro), Danilo Türk (Slovénie), Irina Bokova (Bulgarie), Natalia Gherman (Moldavie), Antonio Guterres (Portugal), Helen Clark (Nouvelle-Zélande), Vuk Jeremic (Serbie), Susana Malcorra (Argentine), Miroslav Lajcak (Slovaquie), Christina Figueres (Costa Rica).

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss