Maroc

Sahara: Vers une résolution du Conseil de sécurité défavorable au Maroc ?

Crédit: DR
Sahara: Vers une résolution du Conseil de sécurité défavorable au Maroc ?
avril 27
13:55 2016
Partager

Le projet de résolution du Conseil de sécurité sur la Minurso prévoirait une réinstauration de la Minurso dans toute sa capacité et une prorogation de la mission de trois mois.  

Le discours de Mohammed VI à Riyad était-il une frappe préventive ? C’est la question que l’on peut se poser suite à la publication, par la presse, de fuites relatives au projet de résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sur la Minurso.  La rédaction de ce texte est la responsabilité du Groupe des Amis du Sahara qui est, pour rappel, composé de la France, de la Russie, de l’Espagne, du Royaume-Uni et des Etats-Unis.

Lire aussi: Sahara: Depuis Riyad, Mohammed VI s’attaque à Ban Ki-moon

Initiative franco-américaine

A en croire le site d’information spécialisé dans les coulisses de l’ONU whatsinblue, qui se base sur des documents officiels de l’ONU,  la première réunion de ce groupe a eu lieu le 25 avril.  Selon la même source, « la France et les Etats-Unis ont pris les devants […] pour écrire le texte » qui devrait respecter les recommandations du secrétaire général de prolonger le mandat de la mission onusienne de douze mois.

Lire aussi: Sahara: Ban Ki-Moon appelle (encore) à un referendum d’autodétermination

Néanmoins, certains membres du Conseil de sécurité ont exprimé leurs inquiétudes concernant un simple renouvellement du mandat à l’état actuel. Une décision justifiée, selon whatsinblue, par le fait que l’expulsion des membres de la composante civile de la Minurso a « de facto » altéré le mandat de la mission onusienne. Le Conseil pourrait, toujours, selon la même source décider de prolonger le mandat de la Minurso de trois mois.

Selon le site d’informations Le360.ma, qui a « eu vent » de ce projet de résolution, le texte prévoirait une prorogation du mandat de la mission onusienne pour une durée de deux mois. A l’issue de ce mandat, le secrétaire général devra, à en croire la même source, présenter un nouveau rapport. Le360 note également que le projet de résolution souligne « l'urgence pour la MINURSO de reprendre, immédiatement, ses pleines fonctions au Sahara occidental ». On rappellera que le Maroc avait réclamé le départ de 84 membres du personnel de la Minurso suite aux tensions entre le royaume et le secrétaire général de l’ONU.  Finalement 70 membres du personnel de la composante civile de la mission avait quitté le Maroc.

« Amis traditionnels »

On rappellera que les Etats-Unis sont le penholder (porteur de stylo)du Groupe des Amis du Sahara. Cela signifie que c’est Washington qui est chargé d’écrire la résolution.  Dans son discours prononcé à Riyad à l’occasion du sommet réunissant les pays membres du Conseil de coopération du Golfe et le Maroc, le roi Mohammed VI s’est plaint du changement permanent « de responsables des administrations » de « certains pays » faisant partie des « amis traditionnels » du royaume. Des amis au rang desquels figurent notamment les Etats-Unis et la France qui, pour rappel, « ont pris les devants » pour l’écriture de cette résolution.

Lire aussi: Sahara: Avril, un mois décisif pour le Maroc à l’ONU

La résolution préparée par le Groupe des amis du Sahara n’a, à l’heure de l’écriture de ces lignes, toujours pas été présentée devant le Conseil de sécurité des Nations Unies. Le texte préparé par le Groupe ne fait traditionnellement pas l’objet de modifications une fois présenté devant l’instance décisionnelle de l’ONU. A en croire whatsinblue, les pays opposés à une prorogation du mandat de la Minurso, dans son état actuel, devrait exprimer leur opinion en « s’abstenant ou en votant contre la résolution ».

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss