Société

Plus de 30 000 Marocains meurent chaque année à cause de l’insalubrité de l’environnement

Les tanneries marocaines ont été utilisées pour illustrer le rapport de l'OMS. Crédit : Carlos ZGZ/Flickr. Plus de 30 000 Marocains meurent chaque année à cause de l’insalubrité de l’environnement
17 mars
11:46 2016
Partager

L’Organisation mondiale de la Santé estime à 32 276 le nombre de Marocains décédés en 2012, à cause d’un environnement insalubre.

Au Maroc, « l’insalubrité de l’environnement » est responsable du décès de 32 276 personnes chaque année (soit 16% du total des décès), selon les statistiques de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui concernent l’année 2012, mais qui n’ont été rendues publiques que le 16 mars. À l’origine de ces morts : pollution de l’air, de l’eau, des sols, exposition aux substances chimiques, changements climatiques et rayonnements ultraviolets. Des phénomènes responsables, entre autres, d’accidents vasculaires cérébraux, de cancers et de maladies respiratoires. Parmi les professions à risque : les tanneurs. « De nombreux produits chimiques utilisés dans l’industrie du tannage du cuir ont été reconnus comme liés à diverses formes de cancer », écrit l’OMS, qui utilise d’ailleurs une photo de tanneurs marocains pour illustrer son rapport.

Dans son rapport général sur l’ensemble des pays du monde, et intitulé « Prévenir la maladie grâce à un environnement sain: une estimation de la charge de morbidité imputable à l’environnement », l’OMS, estime à 12,6 millions le nombre de personnes décédées du fait d’avoir vécu ou travaillé dans un environnement insalubre, soit le quart des décès dans le monde.

En novembre 2015, l’OMS a publié un rapport concernant les conséquences du changement climatique sur la santé des Marocains. Décès liés à la chaleur, diarrhées mortelles (liées à la prolifération des bactéries due à la chaleur), retour du paludisme… Là aussi les projections faisaient froid dans le dos.

Lire aussi: Risques climatiques: Un avenir sombre pour la santé des Marocains

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF
NEWSLETTER TELQUEL BRIEF
Merci !
Pour finaliser votre inscription, cliquez sur le lien figurant dans l'email que nous venons de vous envoyer.