Economie

Industrie. Moulay Hafid Elalamy annonce la création d’une filière « moteur »

Industrie. Moulay Hafid Elalamy annonce la création d’une filière « moteur »
26 février
10:21 2016
Partager

Le ministre de l’Industrie met en place un plan pour faire naître une filière « moteur » intégrée à la construction automobile.

Le Maroc met le contact pour construire des moteurs automobiles. Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, a dévoilé le 22 février à Rabat un plan pour encourager la naissance d’une filière « moteurs et transmissions ». Un « contrat de performance » a dans ce cadre été signé avec Hakim Abdelmoumen, président de l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (AMICA), et Mohamed Boussaid, ministre de l’Économie et des Finances. Il prévoit notamment une subvention à hauteur de 30 % du montant d’investissement et un accès facilité au foncier pour les projets industriels dédiés à cette activité.

Dans le cadre du plan d’accélération industrielle (PAI) lancé en 2014 par Moulay Hafid Elalamy, quatre « écosystèmes » du secteur automobile ont déjà été lancés : « câblage », « intérieur véhicule et sièges », « emboutissage » et « batteries ». Ils permettent d’augmenter le taux d’intégration de la filière automobile, c’est-à-dire la part de composants produits par des sous-traitants sur place. Ce taux s’élève à près de 50 % aujourd’hui pour l’usine Renault de Tanger. En juillet 2015, Moulay Hafid Elalamy indiquait à TelQuel que le Maroc visait à terme un taux d’intégration de 80 %. L’arrivée du groupe PSA Peugeot Citroën qui s’implantera à Kénitra en 2019, ira de pair avec la création d’une usine de moteur, pour que son unité d’assemblage atteigne 60 % d’intégration.

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF
NEWSLETTER TELQUEL BRIEF
Merci !
Pour finaliser votre inscription, cliquez sur le lien figurant dans l'email que nous venons de vous envoyer.