Economie

Huawei peine à percer sur le marché marocain

Bruce Fan le président de l'Afrique du Nord de Huawei Device. DR
Huawei peine à percer sur le marché marocain
février 16
14:59 2016
Partager

Alors qu’elle affiche des progressions à deux chiffres sur certains pays de l’Afrique du Nord, Huawei évite d’évoquer sa position sur le marché marocain. La firme chinoise peine à s’imposer au Maroc à cause de l'informel.

La filiale marocaine de Huawei Device a du mal à s’imposer sur le marché. C’est en substance ce qui ressort de la présentation faite en Egypte par le management régional de la marque en marge du lancement de son dernier smartphone le Mate 8. L’entreprise chinoise n’a pas manqué l’occasion de montrer les évolutions parfois à deux chiffres de ses parts de marchés sur certains pays de l’Afrique du Nord comme l’Égypte, la Tunisie ou encore l’Algérie. Le fabricant s'est montré moins loquace concernant le Maroc.

Les éléments avancés par Bruce Fan, le président Afrique du Nord de Huawei Device montrent clairement tous les pays de la région sauf le Maroc. Et pour cause, l’augmentation des parts de marché de la marque chinoise est insignifiante en comparaison avec les autres marchés. Huawei est passée d’une part de marché de 0.1% en 2014 à 9% en 2015 en Algérie. En Égypte sa part de marché est passée de 2.2% à 13.6% en un an. Idem en Jordanie où la part de Huawei dans le marché est passée de 1,7% à 10% et enfin la progression la plus importante en Tunisie, où la part de marché est passée de 10% à 25% sur la même période.

Interpellé sur les chiffres, le management préfère ne pas s’avancer. Mais selon nos informations, le chiffre d’affaires de Huawei sur le segment des devices (L’entreprise opère sur d’autres segments comme les réseaux) ne dépasserait pas les 10 millions de dirhams au Maroc. Dans le monde, le fabricant chinois affiche en revanche une évolution fulgurante: les ventes de la firme sont passées de 29 millions d’unités vendus en 2012 à près de 108 millions d’unités en 2015. Il s’agit d’une progression de 272% en à peine trois ans.

L'informel en cause

Ce n’est pas la qualité de ses terminaux et encore moins la politique de prix adoptée par Huawei qui en sont la cause, mais bien le marché parallèle. Le management de la filiale marocaine nous fait savoir que la prospérité du marché noir est une spécificité qui rend la pénétration du marché marocain beaucoup plus difficile qu’ailleurs. La proximité du Maroc avec l’Europe complique davantage la situation. En somme, la firme chinoise pointe du doigt la structure du marché dominé par le marché parallèle (Derb Ghallef, vendeurs indépendants,…) comme principal fournisseur des consommateurs marocains. Alors qu’elle a misé sur la grande distribution pour grignoter des parts dans un marché où le Smartphone Huawei, n’est pas connu du grand public. La marque commence à intégrer cette donne dans sa stratégie.

Bruce Fan  affirme "prendre le temps qu'il faut pour étudier le marché marocain et ses spécificités". D'ailleurs, le changement ne se limitera pas à la stratégie. Même la direction générale de la filiale marocaine dédiée aux devices sera prochainement changée. En effet, Xujing Xu cédera sa place à Ming Locke qui sera nommé dans les prochaines semaines.

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss