Médias

#LEPOINTGODWIN — Vos réactions sur Facebook à propos des ânes algériens

#LEPOINTGODWIN — Vos réactions sur Facebook à propos des ânes algériens
janvier 25
16:49 2016
Partager

Le Point Godwin, c’est le nouveau rendez-vous de Telquel.ma qui sélectionne et questionne vos commentaires sur Facebook.

En matière de commentaires en ligne, il y a deux écoles pour les médias. Celle qui consiste à les ignorer purement et simplement. Et celle qui consiste à les prendre en considération. Le journaliste français Guy Birenbaum était de cette deuxième école. Une invective sur Twitter, un commentaire sur son blog, il répondait et se justifiait quasi systématiquement. Ce zèle a été l’une des causes de sa dépression nerveuse qu’il raconte dans Vous m’avez manqué (Les Arènes, 2015).

Qu’à cela ne tienne. Soucieux de connaitre leurs lecteurs, les journalistes de la rédaction de Telquel.ma bravent le burn-out en lisant régulièrement vos commentaires sur les réseaux sociaux. Ils sont nombreux. Parfois pertinents, parfois amusants, souvent surprenants. Malheurusement, il n'est pas possible d'apporter des réponses personnalisées à chacune de vos interrogations. Dans cette nouvelle rubrique, Telquel.ma se propose de vous donner la parole, en sélectionnant vos commentaires qui ont retenu notre attention, à propos d’un article, d’une thématique, afin d’y apporter des précisions ou des éclaircissements.

Selon la théorie de l’avocat américain Mike Godwin formulée en 1990, "plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis augmente". Qualifier de fasciste l’internaute à qui l’on s’oppose, c’est l’argument ultime, le point Godwin. Vos débats dans les commentaires des publications Facebook de Telquel font montre de beaucoup plus d’imaginations, mais c’est bien un Point Godwin que se verra attribuer chaque semaine un commentaire.

Pour débuter en beauté, nous nous sommes penchés sur un classique. Maroc-Algérie. Et il en faut peu pour déchainer la toile. Le 19 janvier, tout est parti d’un âne. Plus précisément de cet article, qui rendait compte d’une mesure du ministère de l’Intérieur algérien visant à soumettre la possession d’un âne à l’obtention d’un permis.

Il a suffi de l’intervention d’un troll, pourtant revendiqué, pour déchainer les passions :

La victime dans cette affaire c’est bien l’Algérie on est en train de vous donner les produits achetés avec la devise et ramener en contrepartie de la drogue. Vous avez infecté tout le monde avec votre drogue.

C’est plus qu’il n’en faut pour réveiller le nationalisme marocain de cet autre internaute :

Réveillez-vous amis Algériens. Votre gouvernement vous a tellement manipulé et vous détourne des vrais problèmes de l’Algérie en vous inculquant la haine des Marocains. Vos dirigeants pillent les richesses du peuple en les plaçant dans des comptes à l’étranger ou en finançant les fantoches du Polisario. Réclamez ce qui vous revient de droit et laissez le Maroc tranquille.

Le ton monte. Les dirigeants marocains et algériens en prennent pour leur grade. Les noms d’oiseaux volent, les jeux de mots sur les ânes pleuvent, mais nous préférons le discours pacifique quoique pessimiste de cet utilisateur :

Que de haine dans vos propos. Le Maghreb arabe n’est pas pour demain.

Ce torrent de commentaire et la thématique des ânes algériens inspirent les commentaires comiques, peut-être malgré leurs auteurs :

Les ânes du Maroc sont plus intelligents que les ânes algériens. Et si on leur demande de quel côté ils préfèrent être, leur réponse sera sans surprises.

Il y a aussi ceux qui, imprégnés par l’actualité, font des rapprochements, douteux, entre les diverses informations.

Il faut demander au gouvernement de faire des ânes “binationaux” .

Et puis les littéraires, pétris de références culturelles :

Ils sont fous ceux-là comme disaient les Romains dans Astérix et Obélix. C’est le cas de le dire vraiment. »

Enfin, il y a les défenseurs de la cause animale, la mafia vegan qui nous rappelle qu’« un animal ne se possède pas » ou encore que la vie d’âne n’est pas rêvée :

Venez voir les ânes du Maroc tellement maltraités les pauvres... et dans des états lamentables... (sauf la campagne où les gens ont encore du cœur).

Mais le point Godwin de la semaine revient à … [roulements de tambour] :

C’est quoi l’intérêt de cet article ?? Telquel me déçoit tous les jours c’est inconstructif.

Telquel.ma remercie ce lecteur pour la « constructivité » de son commentaire et s’attriste de susciter en lui de la déception, mais reste convaincu de l’intérêt de cet article. S’il est vrai que la nouvelle réglementation des ânes de nos voisins algériens ne devrait pas avoir de conséquences directes sur notre vie de tous les jours, il est à noter qu’elle s’inscrit néanmoins dans le contexte d’une zone frontalière hermétique qui concerne le Maroc. Aussi, la décision de publier cet article participe d’un choix qui s’est avéré judicieux puisque l’article a été lu par un grand nombre d’entre vous. Et nous vous en remercions.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss