Maroc

Sécheresse: 1,2 milliard de dirhams garantis pour les agriculteurs

Sécheresse: 1,2 milliard de dirhams garantis pour les agriculteurs
janvier 04
15:46 2016
Partager

Le gouvernement devrait adopter, dans les prochains jours, des mesures de soutien aux agriculteurs.

Les 15 prochains jours vont être décisifs pour la campagne agricole 2015-2016. Les pluies qui sont tombées ces derniers jours sur le nord du Maroc sont de bon augure pour l'agriculture marocaine mais ne sont pas suffisantes.

Lire aussi : Mauvaise nouvelle, l’année agricole est déjà perdue

La saison agricole peut, selon Ishraq Moubsit, conseillère en communication du ministre de l'agriculture Aziz Akhannouch, encore être bonne: « les 15 prochains jours vont être déterminants et en fonction nous mettrons en place des mesures exceptionnelles de soutien aux agriculteurs et l'ampleur de ces mesures dépendra du niveau des précipitations ».

Un communiqué, du ministère de l'agriculture, daté du 16 décembre 2015 s'inquiétait déjà du faible niveau des précipitations: «la campagne agricole actuelle se caractérise par un retard des précipitations au cours du mois de novembre, ce qui a occasionné à date d’aujourd’hui un déficit pluviométrique de 47% par rapport à une campagne normale, soit un déficit de 60mm. Certaines régions ont, toutefois, enregistré de bons niveaux de pluviométrie. En l'occurrence, les zones de l'Oriental et du Sud-Est ont reçu suffisamment de précipitations, en comparaison à une année normale».

De son côté la Mamda (Mutuelle agricole marocaine d'assurance), se prépare au pire et a d'ores et déjà  provisionné 1,2 milliard de dirhams afin d'indemniser les agriculteurs qui seraient victimes des effets de la sécheresse. Fruit du regroupement de caisses régionales ayant existé dès 1920, la Mamda, qui a été fondée en 1963, est la première société mutuelle d’assurances agricoles au Maroc.

En 2011, elle a signé une convention avec l'État créant une assurance «multirisque climatique» qui a pour objectif la couverture sur l’ensemble du Royaume, des récoltes céréalières et légumineuses contre un ensemble de risques climatiques et particulièrement la sécheresse. Ces 1,2 milliards de dirhams correspondent à 1 million d'hectares couverts par la «multirisque climatique». En clair, ces indemnisations  seront versées au cas par cas aux agriculteurs après une déclaration de calamité du ministère de l'Agriculture et, en fonction des provinces, après une enquête de la Mamda.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss