Médias

Revue du web #58 : Les « ministres à deux francs » inspirent les internautes

Revue du web #58 : Les « ministres à deux francs » inspirent les internautes
décembre 22
16:20 2015
Partager

Ministres bradés, du Star Wars sans spoiler, des gaffes et des baffes. Bienvenue dans la 58e revue du web.

Les ministres à deux francs

Invitée de l’émission Dayf Al Oula diffusée  le 15 décembre, Charafat Afilal, ministre déléguée chargée de l’eau, avait répondu à une question de l’animateur sur la retraite des ministres et parlementaires par une phrase qui avait fait réagir. « Les ministres cotisent en travaillant dur, à la retraite ils ne touchent que 2 francs (jouj frank) », avait-elle rétorqué visiblement agacée. Agacés aussi, les téléspectateurs informés que les retraites des ministres et parlementaires peuvent s’élever à 20 000 dirhams mensuels.
Les trolls des internet arrivent en renfort avec des détournements. Une agence de voyages a également surfé sur le buzz pour promouvoir une destination.

2 francs

 

asfar voyages

Une pétition demandant l’abolition de la retraite des parlementaires et des ministres a été mise en ligne depuis cette émission et récolte d’ores et déjà plus de 25 000 signatures.

Le tweet de la semaine

Miss Univers éphémère

À cause d’une erreur, elle a été Miss Univers, pendant 3 minutes. Le 20 décembre à Las Vegas, au terme du concours de beauté international, le présentateur annonce Miss Colombie comme l’heureuse gagnante. La mannequin revêt la fameuse écharpe et est coiffée d’un diadème. Mais moins de deux minutes plus tard, alors qu’elle savoure sa victoire en saluant le public, Miss Colombie va vivre un ascenseur émotionnel. Le présentateur explique qu’il a confondu la première dauphine, et que Miss Univers est en fait Miss Phillipines. Le diadème change de tête. Scène surréaliste sous les huées du public.

https://www.youtube.com/watch?v=nmqAjr0xs04

Crochet du gauche

Alors qu’il était en campagne à Pontevedra (Espagne) pour les élections législatives, le Premier ministre conservateur (Parti populaire) Mariano Rajoy a reçu un violent coup de poing au visage d’un jeune homme de 17 ans. Deuxième coup dur le 20 décembre à l’issue du scrutin. Le PP de Mariano Rajoy est resté le premier parti du pays, mais a perdu la majorité absolue de 176 sièges sur 350 dont il disposait et a réalisé son plus mauvais score depuis 1989. Deux nouveaux partis prônant le changement — Podemos (extrême gauche) et Ciudadanos (centriste) — s’apprêtent à faire leur grande entrée au parlement.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss