Médias

Revue du web #55 : Un footballeur algérien sanctionné pour son t-shirt « Ici c’est Paris »

Revue du web #55 : Un footballeur algérien sanctionné pour son t-shirt « Ici c’est Paris »
décembre 01
17:24 2015
Partager

Copains à la Cop21. B. Netanyahu et M. Abbas se serrent la main pour la première fois depuis 5 ans. Mais le cliché est gâché, par un intrus… Bienvenue dans une revue du web écolo.

 Ici c’est Paris ?

Lors d’un match de deuxième division algérienne, le 28 novembre, Lotfi Dif, attaquant du CA Batna, a célébré un but en soulevant son maillot pour exhiber un tee-shirt sur lequel était inscrit « Ici c’est Paris ». Sa manière à lui de rendre hommage aux victimes des attentats de Paris sans doute.

Sauf que le geste de Lotfi Dif n’a visiblement pas été apprécié par tout le monde. Un de ses coéquipiers le réprime sur le champ pour rabattre son maillot. À l’issue de la rencontre, Lotfi Dif a été suspendu pour deux matches par la direction de son club et a également écopé d’une amende de 2 000 euros.

Le tweet de la semaine

 Sexe, mensonges et vidéo

L’association libanaise KAFA lutte contre l’exploitation et les violences contre les femmes depuis 2005. Elle cherche notamment à influencer l’opinion publique, les pratiques et les mentalités sur la protection des enfants. Dans une courte vidéo publiée le 30 novembre sur sa page Facebook, l’association s’en prend au mariage des mineures.  En caméra cachée, elle filme la séance photo factice de « jeunes mariés » : un moustachu aux cheveux blancs avec une jeune fille d’une dizaine d’années. La scène se déroule sur la corniche de Beyrouth. Le faux marié reçoit quelques félicitations avant d’être pris à parti par les passants. Édifiant.

https://www.youtube.com/watch?v=5m79qiUIPo4

 Brandalism

 Le 29 novembre, à la veille du début de la Cop21, le collectif Brandalism a détourné 600 panneaux publicitaires pour dénoncer les « mensonges » des grandes enseignes, sponsors de la COP 21. Les affiches initiales ont été enlevées puis remplacées par de fausses publicités. Né à Londres il y a trois ans, ce collectif de 80 artistes s’est fait connaître avec son concept de « publicité subversive ».

 

 Le 5ème élément

Des voitures qui volent ? En Chine, on a bien cru que c’était possible.  Sur une vidéosurveillance tournée à Xingtai, en Chine, on voit trois véhicules léviter dans les airs sans aucune raison apparente. Depuis, la séquence a fait le tour du monde. Les explications sont pourtant tout ce qu’il y a de plus rationnelles. L’accident étrange a été provoqué par un câble (que l’on peut voir à gauche de l’écran) qui se serait coincé dans les brosses d’un camion de nettoyage (à droite de l’écran), attirant les véhicules vers lui et les soulevant.

 M.I.A - Borders

Dans son dernier clip, Borders, M.I.A. dénonce l’accueil réservé aux réfugiés traversant la Méditerranée pour rejoindre l’Europe. Le clip montre les grillages qui attendent ces migrants après s’être massés dans des embarcations de fortune pour atteindre les rivages de l’Europe à Sebta, Lesbos ou encore Lampedusa. La chanteuse apparaît également avec un maillot du Paris Saint-Germain dont le principal sponsor, Fly Emirates, est ici modifié en « Fly Pirates ».

 https://www.youtube.com/watch?v=1nd5JS56NVM

 Photobomb, niveau expert

On se quitte avec ce cliché historique à la COP21. La poignée de main entre le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et le président palestinien, Mahmoud Abbas, a été immortalisé par le photographe Martin Bureau pour l’AFP, mais quelque peu gâchée par le président des Comores, Ikililou Dhoinine.

president-comores-abbas-netanyahu

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss