Economie

Exportations: dans le conflit Russie-Turquie, le Maroc pourrait tirer son épingle du jeu

Vladimir Poutine et son ministre de l'Agriculture Alexander Tkachev - Crédits : AFP
Exportations: dans le conflit Russie-Turquie, le Maroc pourrait tirer son épingle du jeu
novembre 27
13:03 2015
Partager

Le ministre de l'agriculture russe, Alexander Tkachev s'est montré menaçant quant aux partenariats entre la Turquie et la Russie sur l'importation des légumes. Le Maroc pourrait en profiter.

Suite aux relations tumultueuses entre la Russie et la Turquie, après que cette dernière ait abattu un avion russe le 24 novembre au matin, le ministre russe de l’Agriculture, Alexander Tkachev, a déclaré que son pays pourrait remplacer l’importation de légumes turcs par celle de pays comme le Maroc.

Comme rapporté par Reuteurs, le ministre a cité le royaume parmi une liste de pays partenaires. « Les légumes turcs représentent 20% du total des importations russes de légumes » a ainsi déclaré le ministre russe. Et de préciser : « La Turquie fournit entre autres 360 000 tonnes de tomates à la Russie. » « Aujourd’hui nous pouvons remplacer les importations d’agrumes par celles en provenance d’Afrique du Sud, du Maroc, de Chine, d’Argentine… » confie-t-il dans une intervention télévisuelle, toujours relayée par l’agence Reuters.

En 2014, Hassan Sentissi El Idrissi, président du Conseil d'affaires maroco-russe et  de l'Association marocaine des exportateurs confiait au Point que la Russie possèdait un important marché de consommateurs. Le chiffre de 70.000 tonnes de tomates marocaines importées en Russie était ainsi évoqué. Les deux pays tablaient à l’époque sur une importation de 250.000 tonnes d'agrumes en 2015-2016. Si les tensions actuelles entre la Turquie et la Russie continuent, le royaume pourrait se retrouver gagnant économiquement parlant, avec une éventuelle revue à la hausse de ces objectifs.

Tags
Partager

Lire aussi

  • Pangae

    Faut pas attendre,le Roi doit vite enfin rendre sa visite tant promise et attendue la bas,avant que les choses reviennenr a leur cour normal.
    Exportobs nos legumes,fruits et poussons la bas pour du gaz et des armes,sans avoir a débourser des devises,on l'a fait avant avec les missiles Kornet tronqués pour des oranges.
    Vite vite..

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss