Sciences & technologies

Non, Google ne peut pas prédire votre avenir mais...

Non, Google ne peut pas prédire votre avenir mais...
novembre 23
16:36 2015
Partager

Google Fortunetelling, présenté comme le nouvel outil de Google capable de prédire votre futur, n’est en fait ni un outil de Google ni capable de lire l’avenir.

Betagoogle.com est site web qui adopte l’interface du moteur de recherche Google. La barre de recherche invite l’internaute à formuler une question sur son futur et à lancer la recherche en cliquant sur le bouton « Prédire mon avenir ».

Dès le premier caractère entré dans la barre de recherche, cinq suggestions de questions s’affichent. Il faut alors opter pour « Serai-je réuni avec ma famille ? », « Les humains arrêteront-ils un jour de se faire la guerre ? », « Y a-t-il un endroit où ils m’accepteront ? » ou encore « Y a-t-il un endroit où je puisse garantir à mes enfants un avenir ? ». C’est en cliquant sur « Prédire mon avenir » que le subterfuge est révélé.

Une nouvelle page affiche un message explicatif : « Bien sûr que nous ne pouvons pas prédire votre futur. Mais 60 millions de réfugiés se demandent chaque jour s’ils ont un futur tout court ». Les créateurs du site expliquent ensuite que ce faux site a pour but d’attirer l’attention sur les millions de réfugiés qui tentent de rejoindre l’Europe. Un compteur indique d’ailleurs combien de nouveaux réfugiés ont quitté leur pays depuis que la page a été ouverte.

La page suggère par ailleurs de se rapprocher des structures qui mènent des initiatives locales pour venir en aide aux réfugiés ou bien de faire un don à la Commission pour les réfugiés des Nations unies. Un autre lien permet de lancer une recherche d’images ou de vidéos avec les mots-clés « réfugiés » et « Syrie » sur le vrai outil de Google cette fois-ci. Un dernier lien permet de partager la page sur les réseaux sociaux pour « piéger » d’autres personnes.

Le site, hébergé aux Pays-Bas et en ligne depuis septembre n’est pas directement lié à Google. Le moteur de recherche américain avait lui-même réalisé une campagne de soutien pour l’agence des Nations Unies.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss