Economie

La SMT pourrait licencier jusqu’à 300 salariés

Crédit: AFP
La SMT pourrait licencier jusqu’à 300 salariés
novembre 11
07:08 2015
Partager

En raison de la fin d’un contrat avec Philip Morris, la société marocaine des tabacs (SMT) prévoirait le licenciement d’environ 25% de ses effectifs.

La SMT prévoit un plan de licenciement qui peut toucher jusqu’à 300 salariés des 1200 salariés que compte la société. Selon l’hebdomadaire La Vie Eco, ce plan va être lancé à la  fin du mois de  décembre prochain. Cette vague de licenciement s’expliquerait par la fin prochaine du contrat de production, de distribution et de production liant la SMT et Phillip Morris International ( PMI).

Contacté par Telquel.ma, Ghassan Khaber, directeur Corporate Affairs à la SMT, reste prudent mais n'écarte pas la possibilite d’une vague de licenciement: «En cas de non renouvellement du contrat, et vu la situation du marché du tabac, la société sera obligée d'opérer des changement stratégiques qui se traduiront par des choix difficiles, y compris en matière d'emploi».

Le responsable n'a pas souhaité communiquer sur  l'ampleur du plan social auquel la SMT serait éventuellement confronté. Une source qui a préféré garder l'anonymat nous explique que cette prudence est due à la renégociation du contrat liant la SMT et Phillip Morris.

Cette  négociation concerne à la fois le contrat de production, de distribution et de production entre les deux parties . Théoriquement, la SMT peut reconduire ces trois volets... comme aucun d'entre eux. Mais les observateurs s'accordent à dire que Philip Morris préfère importer ses produits de la Turquie, une option moins coûteuse et plus rentable pour l’entreprise.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss