Monde

Le Maroc, 31ème pays le moins libre au monde ?

Crédit : Yassine Toumi
Le Maroc, 31ème pays le moins libre au monde ?
août 28
14:58 2015
Partager

D’après une enquête réalisée par trois think-Tanks américain, canadien et suisse, le Maroc se classe 121e pays au monde en terme de libertés humaines et individuelles.

L’association d’un think-tank américain Cato Institute, de l’Institute Fraser canadien ainsi que du think-tank suisse Liberal Institut, ont livré un rapport de 110 pages sur 152 pays du monde en y indiquant pour chacun un indice de la liberté humaine. Ce classement sert donc à montrer dans quels pays, les hommes et les femmes paraissent les plus libres. Le Maroc s’y classe 121e.

Sur une échelle de 0 à 10, où 10 représente le maximum de liberté, la note moyenne pour 152 pays a été de 6,96. Le Maroc n’atteint pas la moyenne, avec un indice de 6,17. « C’est jusqu’à présent l’indice le plus complet sur la liberté humaine. Il permet de savoir combien les gens sont libres ou non dans leurs pays respectifs » commente Ian Vasquez, en introduction de cette enquête. La sécurité des femmes, les libertés religieuses, ainsi que la liberté d’expression et d’information font perdre des points au Maroc.

Comment s’évalue l’indice de liberté humaine ?

Pas moins de 76 indicateurs ont été utilisés pour évaluer cet indice. Parmi eux, la sûreté et la sécurité du territoire, la liberté religieuse, la liberté d’expression et d’information, la complexité du système juridique, l’accès aux soins, la liberté de commerce et la réglementation du travail font office de critères principaux. Tous ces critères servent à évaluer deux branches principales de libertés : l'index de liberté individuelle et l'index de liberté économique. De ces deux index, une moyenne est ainsi calculée : le fameux index de liberté humaine.

L'enquête fait appel à des bases de données venues du monde entier. On y trouve aussi bien des études réalisées par L'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) sur les statistiques économiques et les moyens mis en place par les pays pour se développer, ou encore des enquêtes des Nations Unies sur la circulation des armes à feu et des drogues. Cette multitude d'études émanant de plusieurs instituts mondiaux ont été analysées et font partie intégrante de l'enquête générale, réalisée par ces trois think-tanks. L'étude se fonde sur des données collectées entre 2008 et 2012. Ainsi, dans certains cas, certaines données, plus récentes, venaient à manquer. Ian Vasquez, l'un des auteurs de cette enquête a précisé  que «le modèle était ainsi fait qu’il pourra désormais être réitéré chaque année.»

Source : Fraser Institute

Source : Fraser Institute

Selon le classement établi par cette enquête, les citoyens les plus libres de la planète sont ceux de Hong Kong. La Suisse et la Finlande complètent le podium. Les voisins frontaliers du Maroc, la Mauritanie et l’Algérie, se classent respectivement à la 127e place, avec un indice de 6,04 et à la 146e avec un indice de 5,12.

L'Iran arrive dernier de ce classement avec un indice de liberté de 4,48. Certains pays ne figurent pas dans ce classement, à l'image de la Corée du Nord qui, par manque de données économiques et statistiques, n'a pu être évaluée.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss