Maroc

L'opération African Lion est passée aux simulations de combat

Photo : DR
L'opération African Lion est passée aux simulations de combat
mai 20
16:04 2015
Partager

La deuxième phase de l’opération militaire conjointe entre le Maroc et les États-Unis a débuté le 7 mai.  

3 000. C’est le nombre de soldats américains et internationaux participant à la deuxième phase de l’opération militaire américano-marocaine, African Lion. L’essentiel de cette deuxième phase de l’opération doit être consacré à la simulation de combat. La première phase de l'exercice s'était déroulée en février dernier.

Ainsi, une partie des militaires impliqués dans cet exercice vont s’essayer à des exercices avec des armes légères ainsi que la mise en place de patrouilles, selon le site spécialisé Air Force Times. Les exercices seront effectués dans le sud d’Agadir, à Tifnit ainsi qu’à Tan Tan.

Vidéo des exercices déroulés en 2014

L’opération inclut également des exercices aériens qui devraient impliquer des F-16 marocains qui devraient s’entrainer avec des membres de l’armée de l’air américaine. Un entrainement qui intéresse grandement l’armée américaine, comme l’affirme le colonel Pirre Oury, responsable de l’entrainement aérien pour l’opération African Lion :

Les Marocains ont des F-16 neufs qu’ils ont acheté en 2011. Ils ont déjà mené des opérations de combats avec eux, ce qui est extraordinaire […] Ils (le Maroc, ndlr) ont l’une des meilleures forces aériennes du continent africain et nous [voulons] partager nos expériences et construire une relation plus forte.

Exercice de l'armée de l'air marocaine (en 2014)

Pour rappel, en 2013, l’opération African Lion avait été momentanément déprogrammée suite à des tensions diplomatiques entre le Maroc et les États-Unis au sujet du Sahara. Une interruption qui n’a pas décontenancé les militaires participant à l’exercice à cette époque-là : « C’était un problème politique qui ne nous concerne pas  […] Ça n’a eu aucun impact sur les relations du coté militaire ; les militaires se comprenaient parfaitement […] cet évènement a renforcé la volonté de travailler côte-à-côte dans le futur ».

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss