Economie

Formation à l'entreprenariat: la caravane (re)passe près de chez vous

De gauche à droite, Reda Chahoud, directeur de partenariats et relations publiques de Startupia, Moncef Okbi, directeur des opérations et Omar Madi, directeur général.
Formation à l'entreprenariat: la caravane (re)passe près de chez vous
mars 10
15:20 2015
Partager

L'accélérateur de start-up Startupia entame la deuxième phase de sa caravane Hack n Slash durant laquelle il promet d'inculquer les techniques d'entrepreneuriat aux aspirants startupers à travers 10 villes du royaume.

Ouvrir la porte de l'entrepreneuriat à tous, c'est l'ambition de l'accélérateur de start-up qu'est Startupia. Fondé par Moncef Okbi, Omar Madi et Reda Chahoud, trois jeunes entrepreneurs dont l'expérience n'est plus à prouver dans le domaine, Startupia fait le choix de l'innovation pour suivre l'évolution de jeunes entrepreneurs aux idées innovantes et motivés pour se lancer dans l'entrepreneuriat.

Afin d’inculquer leurs valeurs mais aussi d’attirer le plus grand nombre de jeunes aspirant à l’aventure entrepreneuriale, Startupia a organisé une tournée, « Hack n Slash », dans les principales villes du royaume, en plusieurs étapes. Hack n Slash revient de manière ponctuelle sur les quelques 10 villes de son itinéraire, pour assurer le suivi de ces jeunes :

Dans un premier temps, nous avons entamé le Kickoff, entre le 7 février et le 1er mars, où il était question de nous présenter aux jeunes, de leur apprendre les bases, la différence entre start-uping et entreprenariat. Il était question de se donner les moyens de construire une idée innovante.

Cette idée va les suivre pendant tout le long du processus, où l’équipe de Startupia, accompagnée de spécialistes dans des thématiques différentes touchant au monde de l’entreprise, reviendra dans leurs villes pour les aider à concrétiser leurs projets, étape par étape. « Le Hack n Slash concerne les villes de Tanger, Tétouan, Oujda, Fès, Ifrane mais aussi Agadir, Marrakech, Settat, Rabat et Casablanca », nous assure Moncef Okbi, expliquant que l’accélérateur de start-up se focalisait sur les villes dites « estudiantines » parce que « penser à fonder sa start-up pendant ses études permet une plus grande chance de réussir que de commencer plus tard ».

Construire un projet concret

Après la fin de la première phase, baptisée le Kickoff, Startupia revient pour une deuxième phase dans les mêmes villes, celle des Startup Sessions. « Ces master class dédiées à une cinquantaine de personnes par ville se déroulera à la manière d’une journée de formation, où les jeunes auront accès aux techniques qui leur permettront d’avancer dans leur projet individuel, de passer au stade de l’idée à un projet concret », nous explique Moncef Okbi.

Cette phase, qui se déroulera du 14 mars au 5 avril 2015, est ouverte à toutes les personnes intéressés par le domaine de l’entreprenariat. « Cette phase sera suivie par l’étape Hack it Up, où il sera question de construire un premier prototype du produit sur lequel travail chaque jeune startuper ».

Startupia promet de suivre cette communauté d’enthousiastes jusqu’à la concrétisation de leurs projets et la commercialisation de ces derniers sur le marché.

Lire aussi : Au Pitch Lab, 5 start-ups font leur show

Détails du passage de la caravane Startupia dans les différentes villes concernées et inscription sur Startup.ia
Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss