cinéma

«La nuit entr'ouverte» couronnée au Festival du film de Tanger

Une photo du film "La fenêtre entr'ouverte". Crédit: DR
«La nuit entr'ouverte» couronnée au Festival du film de Tanger
mars 01
12:33 2015
Partager

Le Grand Prix du 16e Festival national du film (FNF) de Tanger est revenu, samedi 28 février, au long métrage La Nuit entr'ouverte  de la réalisatrice Tala Hadid.

Le premier long métrage de la réalisatrice maroco-irakienne, Tala Hadid raconte l'histoire de Zakaria, qui alors qu'il se met en route à la recherche de son frère Youssef, parti faire le jihad en Irak, rencontre Aïcha, une petite orpheline tombée entre les mains d'un trafiquant d'enfants.

Le film a aussi reçu le prix de l'Association marocaine des critiques de cinéma.

L'orchestre des aveugles de Mohamed Mouftakir a quant à lui remporté les prix de la réalisation et de la musique originale.

Les prix récompensant les 1er rôle féminin et masculin sont allés à Amal Al Atrach et Aziz Dadass, pour leur interprétation dans le film Dallas de Mohamed Ali Mejboud

Karyan Bollywood de Yassine Fennane, qui avait été présenté  dans la catégorie "Coup de coeur" au Festival international du film de Marrakech,  s'est vu décerner les Prix de la première œuvre et du 2d rôle masculin pour l'acteur Adil Aba Tourab.

Le long métrage Aïda de Driss Mrini a raflé de son côté trois prix, à savoir le prix du 2d rôle féminin pour l'actrice Houda Rihani, le prix de l'image et le prix du montage.

Enfin, La moitié du ciel d'Abelkader Lagtaâ a eu droit au prix du scénario alors que le prix du son a été attribué à Chaïbia  de Youssef Britel.

Lire aussi: Cinéma: Chaïbia et le soulèvement du Rif font sensation au festival de Tanger

Dans la catégorie court-métrage, le Grand Prix est revenu au film Les poissons du désert d'Alaa Eddine Aljem qui s'est également adjugé le prix du scénario. Le Prix spécial du jury a été, par ailleurs, attribué au court métrage Le voyage dans la boite d'Amine Sabir.

Enfin, le Prix de la société Arcane (Espagne) pour la meilleure première oeuvre est revenu au film documentaire RIF 58-59  de Tarik El Idrissi.

Moins d'entrées en 2014

Au-delà de la compétition, le bilan cinématographique au Maroc en 2014 a été présenté lors de la dernière journée du festival par le directeur du  Centre cinématographique marocain (CCM), Sarim Fassi Fihri: 20 longs métrages marocains ont été produits, alors que 13 nouveaux films sont sortis en salles durant cette période.

Le nombre d’entrées en salles est encore en baisse avec 1.643.647 spectateurs contre 1.792.33 en 2013,  et des recettes de 66,72 millions de dirhams contre 74,85 millions en 2013. Les salles des multiplex Mégarama (Casablanca et marrakech) se sont accaparées à elles seules plus de 44 DH, soit 66% des recettes.

Le boom des productions étrangères

Cependant, et c'est une bonne nouvelle, le box-office des long-métrages diffusés ans le royaume a été dominé par les films marocains Derrière les portes fermées de Mohammed Ahed Bensouda avec 98.145 entrées pour plus de 3,55 millions de dirhams, suivi de Road to Kaboul de Brahim Chkiri avec 92.911 entrées (3,94 millions) et de Sara de Saïd Naciri avec 53.529 entrées (1,72 million).

L’autre bonne nouvelle: la popularité retrouvée du Maroc auprès des productions étrangères. "Le montant investi par les productions cinématographiques et télévisuelles tournées au Maroc a atteint en 2014 un chiffre record de près de 1,17 milliards de dirhams  contre seulement 220,90 millions de dirhams en 2013", a annoncé Sarim Fassi Fihri.

En plus du tournage qui a fait sensation de Mission Impossible 5, ont notamment été filmés au Maroc en 2014 les films American Sniper de Clint Eastwood, Rock The Kasbah de Barry Levinson, et Queen Of The Desert.

Avec la MAP

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss