Economie

Les petits porteurs vont-ils peser sur l’entrée en bourse de Total?

Crédit : Yassine Toumi
Les petits porteurs vont-ils peser sur l’entrée en bourse de Total?
février 13
15:15 2015
Partager

Total Maroc s’apprête à faire son entrée à la bourse de Casablanca. Certains petits porteurs ont décidé de boycotter l’IPO, tout comme ils l’avaient fait pour Résidences Dar Saada.

« Je boycotte Total », « Moi aussi je boycotte »... Sur le forum des petits porteurs, les décisions de ne pas participer à l'IPO de la filiale marocaine de Total, prévue pour le premier semestre 2015, se multiplient. La note d’information du Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) donnant des indications sur le business plan du groupe, n’a pas encore été publiée. Les petits porteurs ne s’en prennent donc pas au groupe pétrolier mais au fonctionnement de la bourse de Casablanca de manière générale. Certains d’entre eux regrettent, entre autres, que le prix de l’action soit souvent surestimé au moment de l’introduction en bourse.

Plusieurs d’entre eux ont déjà « boycotté » l’entrée de l’immobilier Résidences Dar Saada (RDS), filiale de Palmeraie Développement. A l’époque, Rachid E., administrateur du forum de la bourse, nous expliquait déjà que le but était de « créer un débat ». Il regrettait notamment le manque d’avis contradictoires des analystes, qui, « sous le diktat de la hiérarchie n’émettent pas la moindre incertitude sur la réussite d'une introduction ».

Ce comportement était aussi l’occasion pour eux de pointer du doigt le CDVM, qui, d’après eux, n’intervient pas assez, selon Rachid E. :

Le CDVM doit avoir un droit de regard et avoir un comportement critique vis à vis des valorisations.

Mais lors d’une entrée en bourse, l’institution ne s’exprime pas sur le contenu de la note d’information.

De manière générale, les petits porteurs critiquent aussi la communication des entreprises cotées, pas assez importante selon eux. Les reproches se sont d’ailleurs aussi faits entendre il y a quelques semaines, lors de la chute en bourse d’Alliances.

Les petits porteurs enfin entendus par le CDVM ?

« Le boycott de l’introduction en bourse (IPO) de RDS a été un succès […] le nombre de souscripteurs personnels physiques a été le plus bas depuis un certain nombre d’années », affirme l’un d’entre eux sur le forum. Il est vrai que le boycott a été effectif mais quoi qu’il en soit, les petits porteurs n’ont que très peu d’influence sur la levée de fonds d’une IPO. Moins de 34 % des actions étaient réservées aux personnes physiques ou morales, résidentes au Maroc ou pas et personnes morales non investisseurs institutionnels. De manière générale, les petits porteurs peuvent prétendre à 5 à 10 % des titres.

Par ailleurs, Total n’a rien à voir avec Résidences Dar Saada, n’évoluant pas dans le même secteur. Mais le but des petits porteurs est surtout d’interpeler. Le forum s’est par exemple félicité de la couverture de leur futur boycott par la presse. Mais un débat sur une augmentation des pouvoirs du CDVM ne semble toujours pas à l’ordre du jour au niveau des responsables politiques. En revanche, l’ordonnance du CDVM de réaliser une deuxième évaluation indépendante des actions de la CGI avant son retrait de la bourse a été largement remarqué étant donné que c’est une première dans l’histoire de la bourse de Casablanca. Certains petits porteurs s’étaient félicités de cette décision.

Lire aussi : Le retrait de la CGI de la bourse inquiète les petits porteurs

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss