Economie

Pétrole. Les prix n'atteindront plus des sommets selon l'AIE

Crédit : ezioman / Flickr.
Pétrole. Les prix n'atteindront plus des sommets selon l'AIE
février 10
16:27 2015
Partager

D’après l’AIE, d'ici 2020, les prix du baril vont remonter mais ne devraient pas retrouver les sommets atteints avant la dégringolade de l’an dernier.

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a publié son rapport annuel sur le marché du pétrole. L’organisation maintient ses prévisions de croissance de la demande mais prédit une hausse de la production moins importante que prévue auparavant. Elle explique cette frileuse croissance de l’offre du fait de la chute de 60 % du cours du pétrole depuis juin 2014 (elle-même due en partie à la diversification de la production). Les compagnies pétrolières seraient en effet contraintes de limiter leurs investissements.

Lire aussi : Baisse du cours du pétrole: bonne nouvelle pour les finances publiques

Le nombre de puits de forage aux Etats-Unis a d’ailleurs décliné. Ainsi, au cours des six prochaines années, la demande devrait augmenter plus rapidement que l’offre. Deux tiers de la hausse de production devraient être assurés par des pays non membres de l’Opep.

73 dollars le baril en 2020, prédit l'AIE

« Le rééquilibrage du marché devrait intervenir relativement rapidement mais sa portée sera relativement limitée, avec des prix se stabilisant à des niveaux plus élevés que les points bas observés récemment (sous les 50 dollars, ndlr), mais nettement inférieurs aux sommets de ces trois dernières années », explique l'AIE. D’après l’agence, si les prix du pétrole vont remonter, ils ne retrouveront pas leur niveau antérieur à la chute,  la demande restant modérée, en raison, entre autres, de la conjoncture économique. Ainsi, le prix du baril de pétrole pourrait remonter à 73 dollars en 2020, estime l'AIE.

Toujours selon l'agence, la Russie est la grande perdante de la chute du cours, combinée aux sanctions occidentales. A l'inverse, les Etats-Unis s'en sortent plutôt bien, la production du pétrole de schiste étant plus réactive aux variations de prix.

Lire aussi : En 2014, la balance commerciale s’est améliorée grâce à la chute du cours du pétrole

Lire aussi : Royal Air Maroc profite de la baisse du cours du pétrole

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss