Maroc

Pour Ouzzine, la Fifa coupable du fiasco de Moulay Abdellah

Crédit : Yassine Toumi
Pour Ouzzine, la Fifa coupable du fiasco de Moulay Abdellah
janvier 19
14:55 2015
Partager

L'ex-ministre de la Jeunesse Mohamed Ouzzine s'est expliqué samedi 17 janvier sur le scandale de la pelouse inondée du stade Moulay Abdellah pendant le Mondial des clubs.

Pour sa première sortie médiatique après son limogeage de son poste de ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine tenait à mettre les choses au clair. Lors du meeting du conseil national du Mouvement populaire, réuni le 17 janvier, Ouzzine a affirmé que son département « a remis le stade Moulay Abdellah à la Fifa dix jours avant la coupe mondiale des clubs ».

Ainsi, revenant sur la fameuse raclette qui « aurait foutu la honte pour le Maroc », Ouzzine explique que c'est de la Fifa et non du Maroc dont les journalistes se sont moqués à cause de cet instrument dérisoire. L'ancien ministre a cité des journalistes d’Eurosport, qui auraient ironisé : « La Fifa a des moyens ! ». Mohamed Ouzzine a même ajouté que cette « raclette » est un moyen inventé par la Fifa et non par son ministère. De quoi lui permettre de décliner la responsabilité « du Maroc ou plus précisément du ministère de la Jeunesse et des sports » de l’incident au complexe Moulay Abdellah.

« Responsable mais pas coupable »

Pour Ouzzine, le problème du complexe Moulay Abdellah n’est pas dans la qualité de son gazon mais plutôt « dans le drainage des eaux ». Concernant ce point, l’ex-ministre a affirmé que « les études remises au ministère par la société qui s’occupait de la rénovation du terrain et par le laboratoire de contrôle prouvait que toutes les mesures étaient conformes ». Qu'importe si les premiers éléments de l'enquête sur la réfection du stade ont été nettement moins positifs.  Le ministre a reconnu sa responsabilité politique mais a nié toute responsabilité morale par rapport à cet incident.

Lire aussi : Le MP tient à « son » ministère de la Jeunesse et des sports

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss