cinéma

Ridley Scott en négociation avec le Maroc pour lever la censure d'Exodus

Le réalisateur britannique Ridley Scott . Crédit: AFP
Ridley Scott en négociation avec le Maroc pour lever la censure d'Exodus
janvier 02
08:20 2015
Partager

Le Centre cinématographique marocain (CCM) a avancé mercredi 31 décembre que l'interdiction pesant sur la fresque biblique de Ridley Scott "Exodus: Gods and Kings" pourrait être levée si une "solution" est trouvée avec le réalisateur, a rapporté l'agence MAP.

"Les portes restent ouvertes pour trouver une solution qui aille dans le sens du respect de notre religion et de nos valeurs", a affirmé le directeur du CCM, Sarim Fassi-Fihri, qui a fait état de "contacts en cours" avec Ridley Scott. Une "solution" pourrait consister à retirer la scène incriminée pour censurer le film, selon la presse.

Lire aussi : Sarim Fassi Fihri : « Je ne suis pas responsable de la censure d’Exodus »

"Exodus: Gods and Kings", blockbuster de cette fin d'année sur la fuite de Moïse hors d'Égypte, a été interdit de diffusion la semaine dernière dans les salles de cinéma du royaume à cause d'une scène de "représentation de Dieu", proscrite en islam. La chambre nationale marocaine des producteurs de films a réagi à cette interdiction, dénonçant une "censure indéfendable" et appelant à lever cette "mesure qui nuit à l'image du pays", dans un communiqué relayé par la MAP.

Après avoir été diffusé trois jours dans un seul cinéma, à Marrakech (sud), le film a été déprogrammé des salles marocaines, de même qu'en Egypte et aux Emirats arabes unis, ces deux derniers pays lui reprochant de contenir des "erreurs" historiques.

Sortir ce film aurait été "dangereux pour la sécurité", avait justifié M. Fassi-Fihri, prenant l'exemple de "Persépolis", dont la diffusion par une chaîne privée tunisienne en octobre 2012 avait déclenché des violences d'islamistes radicaux, à cause d'une scène représentant Dieu.

Lire aussi :  Mustapha El Khalfi applaudit la censure d’Exodus sur Twitter

Tags
Partager

Lire aussi

  • Amine

    Enfin une decision courageuse. Le Maroc n'est pas un etat laique et deumerrera musulman inchaalah, et de telles graves fautes peuvent effectivement nuire a notre securite.

  • Adel

    Dommage peut-être qu 'on loupe une occasion de faire avances les esprits même si M.SCOTT , lui ne se prive pas de censurer les arabes de ses films.

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss