Sport

Premières révélations sur le scandale du Mondial des clubs

Le stade de Rabat était apparu particulièrement détrempé lors du second quart de finale le 13 décembre. Crédit: Fifa Premières révélations sur le scandale du Mondial des clubs
23 décembre
22:14 2014
Partager

Le rapport sur le scandale de la pelouse du stade Moulay Abdellah n’a pas été présenté ce 23 décembre comme  initialement prévu. Néanmoins, les premiers résultats de l’enquête ont été révélés.

Les premiers résultats de l’investigation sur l’inondation de la pelouse du stade Moulay Abdellah lors des matches du Mondial des clubs le 13 décembre n’ont pas été présentés ce 23 décembre comme prévu. En cause, l’absence du ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, qui est actuellement en visite au Gabon. Avec le ministre de l’Economie et des finances Mohamed Boussaïd, Hassad était censé présenter aux ministres l’avancement de l’enquête menée sur instruction royale.

Et si le comité d’enquête n’a pas encore achevé son travail, les premiers résultats de l’investigation ont néanmoins été révélés par le site d’information Hespress.

13 millions de dirhams pour les rénovations

Le rapport explique ainsi que le stade de Moulay Abdellah a connu plusieurs phases de rénovation, notamment dans les années 80, durant lesquelles la pelouse ainsi que les gradins du complexe sportif ont été réaménagés. Des rénovations plus « récentes » ont été effectuées pour un coût total de 13 millions de dirhams. La moitié de la somme a été allouée au changement de pelouse et à la préparation du terrain. Treize autres millions de dirhams ont été dépensés pour le développement de trois terrains situés à Rabat et destinés à accueillir les concentrations et les entraînements des équipes présentes dans la capitale.

Le rapport de la commission d’enquête indique également que le comité du ministère de la Jeunesse et des sports a conclu un accord, le 28 août, avec une entreprise« connue »  pour que celle-ci mène les travaux sur la pelouse de Moulay Abdellah. Cette entreprise aurait néanmoins été victime de « pressions » afin d’ « expédier » les travaux.  L’enquête révèle aussi que lors d’une visite effectuée le 2 novembre par le comité de suivi,  plusieurs défaillances ont été constatées au niveau de la pelouse : vitesse de germination, niveau de la pelouse.  Le comité a néanmoins insisté pour que le stade Moulay Abdellah accueille la finale de la Coupe du trône, le 18 novembre dernier.

Recommandations ignorées par Ouzzine

Enfin, le rapport dévoile que la FIFA avait recommandé le transfert des premières rencontres vers le stade d’Agadir en raison de rapports « inquiétants » publiés par des responsables du ministère de la Jeunesse et des sports en novembre dernier suite aux intempéries qui s’étaient abattues sur le royaume.

Autres inquiétudes des responsables de la FIFA: le terrain présentait un très fort taux de salinité et le type de pelouse ne correspondait pas à celui qui avait été convenu au début de l’opération de maintenance. Toutefois, la recommandation  de la fédération internationale a été ignorée par le ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine.

Pour rappel, le comité d’enquête mis en place suite aux instructions de Mohammed VI n’a pas encore terminé ses travaux.

Lire aussi

  • khair

    Faut faire attention à ce que la mention sa majesté le Roi Mohamed VI, soit respectée dans vos articles.

  • Fes Moh

    le Maroc était candidat à l’organisation du mondial mais

    après cette coupe du monde des clubs je crois que le Maroc ne peut plus avancer ses pions pour 2026 .

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF
NEWSLETTER TELQUEL BRIEF
Merci !
Pour finaliser votre inscription, cliquez sur le lien figurant dans l'email que nous venons de vous envoyer.