chroniques

Ta vie en l'air. Desperate future wives

Ta vie en l'air. Desperate future wives
décembre 15
08:57 2014
Partager

Tu en as un peu marre de revoir à chacune de tes sorties les mêmes têtes, de boire les mêmes cocktails pour finir dans les mêmes états vaseux. Du coup, pour élargir ton spectre social, tu as rejoint Zee et ses nouvelles collègues dans un salon de thé. La simple évocation du concept de « salon de thé » te révulse par principe. Mais tu as aussi décidé de réduire le champ de tes a priori dans ce vaste chantier qu’est la mutation de ton toi superficiel. Alors oui, tu te retrouves installée sur des canapés au velours faussement moelleux à commander des pâtisseries dont les noms un tantinet stupides sont censés te faire croire que tu es aussi élégante qu’une Marie-Antoinette en villégiature. Sauf que ta réalité fait nettement moins rêver. On te sert une « douceur aigre douce à la crème de vanille impériale » qui a plus à voir avec le pain aux raisins raté qu’avec quoi que ce soit d’autre. Et surtout, tu es entourée d’une brochette de nénettes qui ont récemment rejoint l’open space de Zee et par extension sa vie sociale. Et donc, toi.

C’est qu’elles viennent de rentrer à la mère patrie en espérant devenir au plus vite des mères au foyer comblées. Mais en attendant, elles passent par l’inévitable case working-girl. C’est qu’il faut montrer à l’univers (et surtout au potentiel futur mari) qu’elles ont fait de brillantes études, qu’elles sont indépendantes, qu’elles sont ambitieuses. Valeurs auxquelles, bien entendu, elles seront prêtes à renoncer une fois passée la fameuse bague au doigt. Fatalement, leur sujet de discussion du jour est cette quête du mari. Et bien évidemment cette quête n’a pas grand-chose à voir avec une chanson de Brel. De toute façon, de Brel, elles n’ont retenu que les perles de pluie et se demandent encore combien elles coûteraient en collier. Les bijoux, c’est tout de même ce qui se fait de mieux dans le registre des preuves d’amour. C’est concret. C’est durable. Ça brille. Et c’est quantifiable matériellement. Et le matériel, c’est exactement ce dont il est question dans cette discussion qui te donnerait envie de rajouter quelques gouttes de ciguë dans ton thé un peu fadasse. Cela dit, tu admets qu’il est bien plus facile de se projeter dans l’avenir et d’imaginer ses enfants grandir sans problème financier. Les soucis financiers sont sans aucun doute le premier motif de divorce, bien avant les troubles sexuels. L’épanouissement au lit n’est de toute évidence absolument pas indispensable au bonheur conjugal. Il y a les amants et les maîtresses pour ça. Envisager de se marier est un concept bien plus pratique. La jeune fille est encore suffisamment jeune pour ne pas trimballer trop de casseroles. Le jeune homme est déjà suffisamment âgé pour prétendre être en mesure d’assumer une famille. Les deux sont suffisamment bien nés pour éviter tout incident diplomatico-familial. Elle est assez jolie. Il est assez riche.

Le patrimoine génétique et financier est optimal, propice à la reproduction. Un véritable pari sur l’avenir sans la moindre prise de risque. Si ce n’est éventuellement de ne pas être très heureux. Mais qui veut encore être heureux quand on peut avoir tout le confort du monde ? Et puis, surtout, il faut faire des enfants. Tout le monde adore les enfants. Ça sent tellement bon un enfant. Et puis, aussi, tes nouvelles fausses copines et vraies chiantes ont pleinement conscience que l’heure tourne. Que c’est le moment d’en faire des enfants. Que la date de péremption approche. Leurs discussions sur l’amour et le mariage puent tellement que tu en arriverais à trouver une chanson d’Enrico Macias romantique. C’est dire ! Mais tu souris en les écoutant se promettre qu’elles s’inviteront mutuellement à leur mariage. Tu te demandes si être jeune c’est être désespéré à ce point quant à son avenir. Tu as compris qu’un jeune, c’est juste un vieux con qui attend son heure. Et toi, tu ne vieillis pas, tu te décomposes.

Tags
Partager

Lire aussi

  • thelion

    Non mais où va ce monde ?

  • sliman

    une salope confirmer

  • simo

    écrire pour ne rien dire!

  • Ismail

    Bonjour,

    La société est donc condamnée ?
    Si j'ai bien compris:
    Toutes les femmes recherchent forcément le meilleur pour leurs enfants c'est tout à fait naturel et le Flouss représente pour elles une valeur non négligeable voire plus sure que le vrai amour.

    Ce texte est une analyse correcte mais on s'attend à une solution, ou un avis personnel de l'auteur sur le sujet.

  • Métèque

    N'est ce pas Dionysos qui sévit ?

  • Amine GHARBAOUI

    Je viens de perdre 4 minutes à lire un "article" qui n'en est pas un. Des lignes qui n'apportent rien. Un constat très personnel qu'il n'est absolument pas judicieux de partager, vu la nature du sujet. Cependant, si vous voulez des avis personnels, laissez moi vous donner le mien :
    - Le mariage, avant d'être un acte civil, a un caractère religieux. Sinon, nous pourrions nous contenter de vivre en concubinage et d'établir des testaments, comme c'est le cas en occident.
    - L'amour, n'est pas un ingrédient nécessaire pour le bon fonctionnement d'un mariage. Le respect, la confiance, la tendresse, l'attention, un engagement clair et sincère et des objectifs communs généreront une meilleure complicité et rendront cette union sacrée bien plus agréable car, le mariage c'est passer de toi et moi, à nous. Pour faire des similitudes de "mec", le mariage est un sport d'équipe qui tolère, de temps en temps, des individualités, mais où l'amant et la maîtresse sont des hooligans à bannir du stade. Le mensonge et la tromperie sont des fautes qui mériteraient, selon leur gravité, des sanctions allant de la réprimande orale au carton jaune. Le but de la partie est de durer, d'éviter le carton rouge. Les époux sont en même temps, joueurs, arbitres et spectateurs. Ils ont les pleins pouvoirs sur leur terrain et surtout, sont les uniques responsables du résultat final.
    - Le souci d'avoir des enfants est légitime. L'horloge biologique n'est pas un mythe, non plus. Dieu, pas la nature, nous a fait ainsi. Un enfant, au delà de l'être indépendant qu'il est sensé être, est ce que nous offrons à l'humanité. Nous passons des années à le façonner, à essayer de le parfaire, à essayer de corriger en lui nos propres défauts. J'admets que la majorité des parents commettent l'erreur de négliger leur vie de couple pour faire prévaloir leur vie de famille. Sûrement, dans un excès de zèle et par souci de bien faire. Une erreur qui s'apparente à une faute professionnelle quand on mesure l'impact de cette négligence sur l'état psychologique des parents et la qualité de l'éducation sentimentale et fondamentale qu'ils donnent à leur progéniture.
    - Chercher le confort matériel n'est pas répréhensible, comme vous le laissez sous entendre. Il suffit de voir les choses d'un angle différent. Que pourriez vous répondre à un jeune prétendant qui vous poserait la question suivante : Pourquoi ces parents m'accorderaient - ils la main de leur fille alors celle ci est confortablement installée dans le domicile familial, qu'elle a son boulot, sa voiture et une vie sociale épanouie ?
    Ce qui vous dérange en réalité, c'est le fait que ce soit la fille qui le dise, ouvertement, sans tabou. En vous lisant, j'ai l'impression que dans votre subconscient, vous apparentez cela à de la prostitution légalisée.
    Je m'arrête là, car le temps ne me permet pas de m'attarder plus longtemps. Je vous souhaite un mariage heureux et vous invite à plus d'optimisme, d'ouverture d'esprit et de tolérance des différences d'autrui.

    • zineb ady

      Excellente reponse machaallah

    • Laila Eddouieb

      Ton commentaire mérite d'être partagé et même enseigné ... je reprends confiance en mon avenir, merci.

    • Houssine

      Je viens de perdre 8 minutes!
      Je vous fais perdre une minute pour vous dire que la seule garantie de bonheur est un mariage par amour, et il faut attendre aussi longtemps qu'il faut pour le trouver. La différence est comme un sommeil par sédatif et un sommeil naturel (l'exemple n'est pas très éloquent mais c ce qui me vient à l’esprit à cette heure 22h00).

    • Linuxien

      BRAVO, tout simplement

    • Soukaina

      Monsieur Houssine
      Nos parents (les miens personnellement et d'autres que je connais ) ne se sont pas mariés par amour, ils ne se connaissaient même pas avant lkhoutba qui n'a duré que quelque jours et ça se trouve qu'ils sont toujours ensemble et c'est le cas pour presque tout les autres mariages qui ont suivi le même déroulemenent !
      Et maintenant vu la tendance des mariages des dernières années , malheureusement se sont ceux qui se marient par " amour " qui divorcent le plus pourquoi je n'en sais rien peut être parce que l'amour ne veut toujours pas dire respect, entente ... Think about it again and again

  • zf

    Poser un regard critique sur un tel sujet est bien, ne pas se mettre sur le même pied d estale que tout le monde est plus vaniteux et destructeur qu autre chose
    Je me demande si Telquel ne retrouve plus de chroniqueurs dignes de ce nom au lieu de publier le journal intime d une "artiste" riche et spoiled

  • Marouan HM

    Donc...éviter les salons de thé et se contenter des cocktails :-p

  • samir

    je ne vois pas ou elle veut en venir..sérieusement !! le titre est certes provocateur..mais le contenu est tellement superficiel :s

  • taha

    Bein c'est toute la question ! Et donc ? On se prosterne devant l'exhaustivité d'une longue liste d'abjectes pensées misogynes et discriminatoires, en oubliant que la profondeur des choses a toujours supportée leur superficie, ou on se dit que, merde, je n'ai pas peur de finir seul, et que de toute manière, la complétude de l'âme pourrait être atteinte sans passer par la case de l'âme soeur. Encore faut-il ! Oui, il faut se renforcer, chercher la sérénité, mais surtout atteindre le comble des aspirations, car être avec quelqu'un n'a jamais été synonyme de lui imposer nos insécurités.

  • Seiring

    J'adore.

  • rat9988 .

    Je me posais la même question...

  • IT

    J'adore! Pour ce qui est des commentaires négatifs qui ont suivi, ils sont l'illustration indéniable de l'article écrit par Fatym. Keep up the good work Fatym:)

  • Laila Eddouieb

    Quel cynisme! Encore une chance je ne vis pas au Maroc, à l'évidence je ne serais qu'une célibataire désespérée aux yeux de mes compatriotes marocains.

  • Mouad

    Étant donné qu'elle est une actrice, je pense qu'elle veut se jeter dans le domaine des scénaristes, à part cela, je trouve que le contenu porte un avis extrémiste et aveugle qu'on ne peut pas la débattre, car ça se voit qu'il réside d'une peur profonde ou bien d'une expérience sulfureuse.

  • Hicham Khayat

    Un style superbe. J'espère pouvoir te lire plus un jour...

  • Mehdi

    Bien dit Fatim !. Les commentaires négatifs ils ne font que justifier ton analyse. :-). Il me fait rire le gars qui dit que l'amour ne sert à rien dans un mariage. Vision complètement dépourvu de romantique ou ne serions bons qu'a procréer comme des animaux ! Malheureusement ce Maroc dont nous vivons manque de Culture. Ce qui fait que le seul Prisme d'analyse est le matériel. Malheureusement être bien né et avoir fait de bonnes études n'est absolument en rien corrélé avec le niveau de Culture. Il est sidérant de voir le degré d’archaïsme de notre bourgeoisie marocaine !!!

  • xxxy

    Les humains se reproduisaient avant que le mariage soit inventé
    Biologiquement un homme est conçu pour propager ces gênes un maximum alors qu'une femme est conçu pour trouver le meilleur partenaire possible au niveau des gènes qu'il transmettera a sa "progéniture".
    chasser le naturel il reviendra au galop.
    Quand a cet "article" ...
    Si l'auteur n'apprécie pas la sortie personne ne lui tient la jambe les portes sont toujours ouverte. Et le confort financier est important sa se vois que certain n'ont jamais connu "galère galère".

    Ps : quand à M.GHARBAOUI le mariage n'a pas de caractère religieux, c'est avant tout un lien entre 2 personne qui partage beaucoup et cest sa que l'on appelle l'amour
    la religion est perso, entre nous même et le tout puissant.

  • ashraf

    Excellent article et une pure réalité que bcp de lecteurs selon leur commentaire ont du mal à accepter

    Continue

  • Loubna

    Cette est tellement véridique.... notre vie semble n'évoluer que pour satisfaire un schéma faire des études trouver un travail trouver un mari faire des enfants.... c'est tellement creu...
    Ne me dites pas qu'on a besoin d'enfants, c'est faux, il y a trop de monde sur terre et bientôt on commencera à manquer de tout!
    Où est la quête de l'épanouissement personnel? De l'amour? Du bonheur?
    Oui le titre est très bien choisi "desperate future housewife " , ça me désespère....

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss