Médias

Couverture médiatique du PLF: peu de place pour les experts et les femmes

Crédit : flash.impro/Flickr.
Couverture médiatique du PLF: peu de place pour les experts et les femmes
novembre 21
14:20 2014
Partager

La HACA vient de publier son rapport sur le traitement médiatique du projet de loi de finances 2014. Les médias ont veillé à donner la parole à l'opposition mais ont fait peu de traitements thématiques du texte.

Alors que le projet de loi de finances (PLF) 2015 vient d'être voté à la première chambre, la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) dévoile son rapport sur le traitement médiatique du PLF 2014. L'institution a analysé la couverture du texte à la télévision et à la radio à partir de la présentation du projet devant le parlement jusqu'à son adoption par la Chambre des représentants.

Il en ressort que les médias ont respecté l'expression pluraliste durant les débats. Lors des journaux télévisés, l'opposition était même plus présente que la majorité. En revanche, la parole a surtout été donnée aux personnalités politiques, mais très peu aux experts économiques. Les femmes ont été également très peu représentées. Elles n'ont constitué que 9 % des personnalités qui ont pris la parole. Dans les JT, le PLF était surtout traité par des brèves, lues par les présentateurs. Mais la HACA a comptabilisé très peu de reportages sur le sujet dans les JT.

Un manque de pédagogie

L'institution regrette aussi la quasi absence de traitement thématique du projet de loi. Les magazines d'information et de débats ont mis l'accent sur l'augmentation de la TVA et la fiscalité des sociétés agricoles. En revanche, ils ne se sont pas intéressés à la dimension régionale du projet ou à son approche genre. De manière générale, la HACA regrette que les médias audiovisuels n’aient « pas proposé de vulgarisation, ou présentation pédagogique du Projet en termes d’évolution des politiques publiques et de retombées économiques et sociales sur la vie quotidienne du citoyen. » La HACA déplore aussi le volume de la couverture médiatique du sujet. Il n'a pas dépassé 46 heures soit 3 % du volume global des journaux et des magazines sur la période. A noter en plus que la HACA n'a analysé que les médias audiovisuels (une dizaine) qui avaient dédié un minimum de temps au PLF. Radio Atlantic est le support qui a consacré le plus de son antenne à la question.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss