Maroc

Affaire Ali Dinia: enfin la liberté provisoire

Ali Dinia est âgé de 78 ans . Crédit : DR.
Affaire Ali Dinia: enfin la liberté provisoire
novembre 04
16:19 2014
Partager

Sa voiture emportée dans un carambolage meurtrier, Ali Dinia, âgé et blessé, s’est vu refuser plusieurs demandes de liberté provisoire. Après plus de 2 mois de prison, il va enfin retrouver sa famille.

Sa famille s'est battue pour lui, mobilisant les médias, mais aussi les citoyens, le groupe de soutien "Justice pour Ali Dinia" comptabilisant plus de 13 000 membres. Mais après avoir vu leurs espoirs maintes fois déçus, la femme et les enfants de Ali Dinia devraient le retrouver très bientôt. "Dès ce soir inch'allah", a posté sa fille sur Facebook.

Ce mardi à Benslimane, la juge a enfin écouté la plaidoirie de Maître Mohamed Ziane (qui défend Ali Dinia gracieusement) et accordé la liberté provisoire à Ali Dinia avec la bénédiction du parquet.

C'est pourtant la même juge qui avait refusé de libérer le retraité de 78 ans le 14 octobre dernier, et ce alors même que le procureur avait déclaré "qu'il "ne voyait pas d’inconvénient à sa libération provisoire, notamment en raison de l’âge de l’accusé et des deux mois qu’il a déjà passé en prison".

Pourtant encore, comme Maître Ziane l'a expliqué à Telquel.ma, l'audience d'aujourd'hui n'avait pas pour but d'examiner une demande de libération. En effet, la Cour d'appel de Casablanca avait confirmé le refus de la juge. Ce mardi devait donc se dérouler "une audience de fond". Cependant, les victimes de l'accident s'étant constituées partie civile, la juge a du reporter le procès au 25 novembre prochain. Ce qui voulait dire "encore 20 jours de prison" s'exclame Maître Ziane, qui a alors fait remarquer à la magistrate "qu'elle avait déjà jugé l'affaire, puisque l'autre conducteur impliqué, le camionneur, était libre, alors qu'Ali Dinia était emprisonné".

Le procureur a alors réaffirmé qu'il ne s'opposait pas à la libération de l'accusé, celui-ci remplissant toutes les conditions requises.

On s'en souvient, Ali Dinia, est accusé d'avoir causé la mort d'une jeune fille, la fille d'une substitut du procureur, dans un accident sur l'autoroute Casa-Rabat le 15 août dernier. Pourtant, un témoin -anonyme- de l'accident qui avait prévenu les gendarmes du drame avait confirmé la version du retraité: un semi-remorque l'aurait percuté latéralement, envoyant le véhicule d'Ali Dinia sur la voie opposée... Arrêté, le conducteur du semi-remorque avait été libéré, alors qu'Ali Dinia était emprisonné.

La bataille n'est cependant pas gagnée pour Ali Dinia, puisque le procès est loin d'être terminé. Mais précise Mte Ziane, "on se bat beaucoup mieux quand on est libre".

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss