chroniques

A contre-courant. L’âge d’or musulman n’a jamais existé

A contre-courant. L’âge d’or musulman n’a jamais existé
septembre 14
09:24 2014
Partager

Au XIXe siècle, les réformistes religieux et les nationalistes arabes firent de l’histoire un instrument de libération : face au despotisme ottoman et à l’impérialisme occidental, ils promurent auprès des premières générations alphabétisées du Moyen-Orient un récit magnifié du passé. La perfection démocratique de l’Etat de Médine avant le déclin dynastique, l’âge d’or abbasside avant les invasions des hordes turques, Bagdad avant Istanbul, Al Mamoun le calife éclairé avant Abdulhamid le sultan sanguinaire.

Les effets pervers de cette construction historique se sont fait sentir dès les années 1970 : l’outil de libération est devenu une cage dorée, puis une geôle. Pas un mot qui n’exalte le passé arabo-musulman. La démocratie, la liberté individuelle, le féminisme ? Tout a déjà été pensé, appliqué, répandu sur la rive sud de la Méditerranée, il y a quelques siècles. Il suffit de… au choix : fermer la parenthèse coloniale, revenir à l’ère pré-ottomane, effacer les frontières artificielles, arabiser l’enseignement ou éradiquer les bida’ religieuses.

Face aux prétentions « califales » qui se multiplient, dans le registre tragique d’Irak et de Syrie, sur le mode grotesque un peu partout ailleurs, quelques vérités simples sont bonnes à rappeler. Nous vivons une époque qui se plaît aux chiffres et leur accorde confiance à eux seuls. Appuyons-nous alors sur des chiffres : sur les quatre califes bien guidés de l’Etat de Médine (632-661), trois furent assassinés par d’autres musulmans, soit 75%. Lors de la première période abbasside, la plus glorieuse, qui va de la proclamation d’Abu Al Abbas calife à Koufa (automne 749) jusqu’à la prise de pouvoir des Bouyides à Bagdad (hiver 945-946), 22 califes ont régné dont 5 (au moins, d’autres sont morts dans des conditions suspectes) ont été assassinés, soit 23%, 4 ont été violemment destitués (dont 3 aveuglés pour qu’ils ne puissent plus prétendre, juridiquement, au retour sur le trône), soit 18%. Ces taux ne sont ni plus ni moins excessifs que ceux d’autres parties du monde à la même époque. La Chine des Tang (620 à 950 environ) est plus stable politiquement ; Byzance, par contre, est tout aussi perturbée (c’est de Byzance que les Abbassides, suivis en cela par les autres grandes dynasties musulmanes, empruntent l’usage de l’aveuglement des prétendants).

Bagdad, comme Damas ou Médine avant elle, ne fournissent donc pas un idéal politique. Age d’or intellectuel, certainement, comparé à ce qui suivra, âge d’or artistique, âge d’or littéraire, autant de modèles auxquels la Nahda arabe du XIXe siècle chercha légitimement à s’identifier, mais il faut rappeler et répéter que les grands califats historiques du monde arabo-musulman ont souffert, systématiquement (quelle que soit la valeur propre de tel ou tel souverain), d’un manque flagrant de règles de passation de pouvoir, d’une absence de codification consensuelle des droits et devoirs du souverain, qui penchait par conséquent vers le despotisme, et d’un mépris des vassaux pour tout souverain faible, la force étant en dernier recours la seule source de légitimité.

Relire l’histoire n’est pas un reniement. C’est au contraire un exercice d’hygiène mentale nécessaire face aux récits fantasmatiques qui accompagnent la dynamique jihadiste. Prenons exemple, puisque le passé est une valeur sûre, sur les historiens arabo-musulmans d’alors : ni Tabari (au IXe siècle) ni Ibn Khaldoun, bien plus tard (XIVe siècle), n’ont contourné cette réalité.

Tags
Partager

Lire aussi

  • med

    Même dans l'or on ajoute un peu d'impuretés pour qu'on puisse forger des bijoux sinon c'est pas modelable. Renier l'âge d'or c'est pas la déduction a faire, mais dire que c'était parfais c raisonnable et c'était le cas pour la plupart des civilisations

  • Meir Hirsch

    il ne parle pas de civilisation mais d'age d'or, ce journaleux joue sur les mots,
    c'est un filou ce Omar machin.

    Son article c'est un attrape nigaud,
    je passe.

  • eloifid

    moi je ne vais pas t'insulter parce que tu n'a pas lu suffisamment l'histoire des musulmans ou tu es entrain de la lire de la loupe occidentale .la codification consensuelle des droits et devoirs du souverain, comme tu dis étaient inspiré du courant et de la période des 4 califes et la période surnaturelle de prophète (asws),et tous les lois étaient vérifiées par les gens de la jurisprudence avant d'entrer en vigueur ,la gouvernance était un mode qui passe forcément par consensus du peuple et non pas par la force comme tu dis petit enfant francisé 😉 .الملك اساس الحكم

    • Ploppy

      Le prophète n'avait pas de pouvoirs magiques. Son humble rôle se limite à transmettre le message de dieu via l'ange Gibril.
      Quant aux califes, c'est des hommes comme les autres. Le prophète n'avait laissé aucune règle particulière de succession ni n'a dit que ses 4 successeurs avaient une place supérieur à d'autres individus.

  • Rania

    Je ne comprends vraiment pas où veut en venir l'auteur. Pour un article qui porte un titre aussi choc, il n'apprend pas grand chose.

    • Momo

      Au pays des incultes, les charlatans sont rois

    • bram

      ben si,ce qu'il apporte,c la capacite de se remettre en question..
      remettre en question ce qui pour certain deviens un dogme

      • Rania

        Il apporte la capacité de se remettre en question? C'est beaucoup dire, il invite vaguement à relativiser UN certain aspect d'un fait (ou mythe apparemment) auquel sont attachées pas mal de personnes... Pas de grande révélation ou leçon d'histoire comme voudrait le faire croire le titre.

  • Badr

    "..sur les quatre califes bien guidés de l’Etat de Médine (632-661), trois furent assassinés par d’autres musulmans"
    Avant de penser à relire l'histoire, il faut la lire déjà...

    • citoyen

      par exemple 🙂

  • youssef

    Je suis désolé mais je trouve que cet article manque terriblement d'objectivité. Vous venez de créer un indicateur de progrès absolument extraordinaire : le taux des dirigeants assassinés!! Je vous rappelle que parmi les quatre derniers souverains marocains personne n'a été tué, pourtant ça ne fait pas de nous un Etat de progrès. Ensuite vous liez étrangement prospérité intellectuelle et littéraire aux règles bien définies de passation de pouvoir. L'histoire est pleines de périodes où création intellectuelle et instabilité politique se sont accompagnées. Ce n'est pas parce que des leaders pan-arabes ont peint en rose l'histoire des abbassides, ou que des historiens proches des cercles religieux ont ignoré les erreurs de la "Khilafa" que vous devez vous sentir obligé de nier l’existence de période de prospérité pendant les 15 siècles de l'Islam. Non seulement l'age d'or des musulmans a bel et bien existé mais il y en a eu plusieurs. Puisque vous êtes installé à Paris, faites un petit tour par le Louvre et vous en serez convaincu. Amicalement.

    • al qaradawi

      Je suis d'accord avec toi l'âge d'or a bien existé, cependant il s'est fait en dépit de l'islam politique et non grace a lui, et le nombre d'intellectuels, de poètes, et de scientifiques qui furent condamnés pour blasphème, ou hérésie sous le califat le prouve. En faite l'islam politique a freiné l'age d'or qui s'est fait non grâce à lui mais grâce à la confrontation des idées et des cultures au sein de l'empire. D'ailleurs tous les empire ayant connu un multiculturalisme ont eux un âge d'or .

      • Yiwen

        il ya un seul islam est il est politique , il n ya pas l'islam et l'islam politique ,, cest vouloir disculpé l'islam de ses enseignements barbares et sauvages

  • BLESCH

    Le seul point positif pour moi de cet article c'est la petite photo de l'auteur
    pas comme ce petit prétentieux d'athée de Abdellah Tourabi
    qui met une photo aussi grande que celle du roi ou d'une rock star.

  • Ali

    La définition de l'âge d'or ici décrit par Omar (que j'aime et respecte beaucoup) ne prend malheureusement en compte que l'aspect politique du sujet, mettant à l'écart les avancées scientifiques de cette époque ains que l'aspect valeurs (solidarité sociale et intergénérarionnelles).

  • Bastov

    On dirai un article écrit par Fatym Layachi en speed.
    (Telquel est en chute libre ...)

    • Maya

      Pietre juge, rien a voir avec le style de fatym layachi. Je souligne d'ailleurs, et je ne sais pas si c'est intentionel de la part de l'auteur, mais l'utilisation des chiffres et taux pour illustrer les assassinats de califes ou autres me parait tellement abberante que cette abberance volontaire. L'auteur le dit d'ailleurs assez clairement : " Nous vivons une époque qui se plaît aux chiffres et leur accorde confiance à eux seuls. " ; ce qui vient appuyer une theorie selon laquelle les chiffres sont devenus omnipresents de nos jours et a mon avis trompe ce qu'on appelle l'opinion publique. Cette manipulation par la presentation de chiffres parfois vrais parfois faux, mais qui sont choisis soigneusement, ne nous donnent au final pas forcement un bon moyen d'interpreter les evenements et l'Histoire en general, surtout quand celle ci est ecrite par les vainqueurs.

  • Said

    Bref , Ce qui est vraiment a contre courant , c'est ton article . .

  • Saad Fkihi

    Le calife Omar a été assassiné par un païen, pas un musulman. Le terme âge d'or dans l'histoire est surtout comparatif. Ce n'est pas un idéal, mais surtout un comparatif par rapport aux autres nations de l'époque. Si l'on suit ce raisonnement là, alors oui, l'Islam a connu un âge d'or jusqu'au 12 ème siècle. Les conflits internes qui alimentent les intrigues viennent de ce que le despotisme que connaissait cette région du monde étouffait la notion de l'état. La seule fois où elle a été présente était lors de l'ère des bien-guidés jusqu'à L'assassinat de Othman. 3 ème calife, ce qui a fait resurgir les tensions tribales. Donc le tribalisme a tué l'état après Othman, et le despotisme l'a tué après Ali. Je pense que la véritable défaite des nationalistes est leur envie de créer un état à partir d'une politique où la notion d'état n'existait pas, et c'est là la véritable cause de cet échec que vous affirmez être vrai et qui l'est indéniablement.

  • Adam

    Ce "Omar machin" une fois en taule, il fait les pipes et le thé à la menthe. Il ne tiendra même pas 3 heures en garde à vue ...

    • on sent que c'est du vécu fdp

      • Adam

        On sens ton couloir à lentilles fdc

    • Najia Bennis

      On voit que les propos d'Alain Soral ont été retenus et réutilisés ici...

      Bien bien..

      Ceci dit, effectivement derrière leur bureau et écran d'ordinateur ils en donnent des leçons ... Pas sûr que sur le terrain ils soient réellement à la hauteur !

      • Adam

        On dirai Caroline Fourest qui parle.

  • - La prof de maths: Toto; si 3 califes sur 4 sont assasinés, quel est le pourcentage de califes assasinés?
    - Toto: euh... 75%
    - Très bien, Toto, bravot

    Toi aussi révise les maths avec Omar et Tel Quel.

    • Adam

      Bientôt "Omar et les 46 nains de jardin" et "Omar mange son homard telquel"

    • halflings

      Excellent 🙂

      Il aurait aussi pu dire que 100% califs sont morts depuis et que 100% des morts non-naturelles étaient par assassinat. Et puis t'as aussi 100% des califs qui étaient des hommes et aucune représentation LGBT. CQFD.

      • Adam 2

        Les califs ont sûrement été occupés à dorloter le femen dans le harem avant leur fuite en 2008.

      • Saad Fkihi

        Et pourtant, Al Amine, fils de Haroun Rachid était connu pour sa bisexualité

  • Feride

    Personnellement, je ne vois aucune période du califat qui se prêtra à servir comme modèle de gouvernance au monde arabe actuel. L'auteur s'interroge donc à juste titre sur cette tendance perturbante d'ériger en idéal POLITIQUE des périodes de l'histoire du monde arabe qui peuvent rien nous apprendre sur comment vivre ensemble dans un Etat aujourd'hui. Il ne nie pas non plus l'existance d'un lâge d’or artistique et littéraire. Je ne vois donc pas le problème à part du titre un peu provoc peut-être.

    • Amélie Nothomb

      Il y a eu aussi un age d'or scientifique
      de l’astronomie, l'astrologie, de la médecine, des mathématiques.

      Ils ont conçus des instruments pour l'astronomie.

      Les Arabes sont aussi de grands naturalistes.

      Leur intérêt porte sur le
      monde animal et végétal pour la connaissance en elle-même,
      mais aussi
      pour mieux se soigner.

      Les scientifiques arabes ont rédigés beaucoup de traités scientifiques
      ou dessiné des planches (anatomie etc.).

      C'est grâce à ces écrits que
      les Européens ont pu s'approprier la science arabe
      et développer la
      science moderne.

      L'âge d'or des sciences arabes
      correspond également au fort
      développement de la médecine.

      Encouragée par un souci d'hygiène et de
      santé permanent,
      la médecine a bénéficié d'une pharmacopée
      extraordinaire et des nombreux progrès chimiques réalisés en ces temps.

      Léonard de Vinci compte parmi les premiers à s'être intéressé,
      de
      manière expérimentale, au corps humain et à ses secrets.

      Mais bien avant
      la Renaissance,
      les médecins arabes explorent déjà l'anatomie.

      L'âge d'or des sciences arabes n'a pas seulement contribué au
      développement des mathématiques, de l'astronomie et de la biologie.

      Au
      contraire les scientifiques arabes
      ont aussi parfait leurs connaissances
      en chimie et en physique.

      • messabox

        En réalité, s'il y a âge d'or , que personnellement je relativise, il n'est le fruit de développement ni des arabes ni des musulmans originqus de l;Arabie. Si on prend les arabes au sens intrésèque, ils n'ont rien développé dans la peninsule arabique à l'avénement de l'islam, leurs seuls exploits étaient le brigandage et les attaques contre les caravanes qui passaient par leurs contrées. Une fois armés de leur idéologie islamique , ils commencaient a envahir des régions qui étaient civilisees depuis des milénaires, avec leurs traditions, cutures , langues, religions. La Perse a été la première a être conquise, ce n'est pas un hasard si la majorité des savants , hommes de cultures, traducteurs des oeuvres greques et byzantines étaient parmi eux.Les byzantins ont également de loin offert la base de tout le développement futur de l'art dit mauresque, les constructions d'édifices religieux, les coupoles ,typiquement byzantine, la poésie etc...Les byzantins étant les héritiers des grecs, donc c'est plutot grâce à eux que l'Europe a pu béneficier de ces connaissances antiques greques. Sans oublier l'apport, des hindous, des juifs, des berbères, des iberiques etc...Tous ces peuples ont été conquis par la force de l'épée et contraints à se soummetre à l'islam ou à mourrir. Ce sont ces peuples riches de tres vieilles civilisations qui ont majoritairement contribué à l'essor de ce qu'on appellera l'age d'or des musulmans ou les arabes étaient une minorité, mais dans la langue sacralisée par leur religion servira de vecteur à cette époque.

      • Zi

        Oui mais on en a marre de se reposer sur de l'histoire, nous les arabes on a inventer les maths, l astrologie et tout. Mais la maintenant, on fait quoi ? Franchement, il faut se reveiller et agir un peu en s ouvrant sur le monde et sur les avancees actuelles, pas sur des choses qu on a decouvert y a 1000 ans.

  • Une remarque

    Au fait, le calife bien-guidé Omar ibn Al khattab qu'Allah l'agrée n'a pas été assasiné par un musulman mais par un mazdéen du nom de Abou LouLoua.

  • ziadne

    je suis désolé mais cette chronique est très faible .....il n y a dans cet écrit que le titre "sensationnel" et qui ne renvoi à aucune réalité

    • Ploppy

      Qu'entends tu par faible ? Argumente !

  • Amine Harag

    Ou est l'analyse historique basée sur le contexte de chaque fait? ou est la lecture objective de faits historiques? Même le dernier paragraphe que vous avez extrait de l'article est erroné et est vide de tout apport:
    1- L'auteur ne peut pas traiter le sultan Abulhamid de sanguinaire, tous les historiens sauf les sionistes et leur disciple lui ont donnés hommage et ont pointes du doigt les adeptes de Jön Türkler de monter les massacres contres les arméniens.....
    2- L'auteur parle d'une période abbassides glorieuse: il aurait du expliquer pourquoi il l'a traité ainsi. (pour rappel, l'histoire de "l'islam" n'a été écrit qu'en cette période et a eu comme objectif majeur entre autre le dénigrement des Omeyyades (qui ont ramenés l'Islam en Chine, en Espagne et aux portes de Canstantipole...).
    3- Résumer l'histoire d'une religion, d'un pays ou autre en quelques faits divers relève de l'ignorance historique pure et dure.
    4- Si l'auteur pense que ceux qui prétendent être Jihadiste de nos jours le sont vraiment, je l'invite vraiment a relire l'histoire et d'abord suivre un cours de religion islamique (il peut faire le choix du cours qu'il veut) pour bien comprendre ce qu'est le jihad et les conditions dans lesquelles on appelle au Jihad

    J'inviterais l'auteur a ecrire a propos de la révolution francaise ou l'histoire de l'hexagone ou tout autre sujets qui interesserait "l’élite francophone" et ne pas s'interesser a ce genre de sujets. je ne sais meme pas s'il peut lire un texte en arabe et en tirer des conclusions!

  • AliK

    Moi je n'ai rien à branler de ces histoires qui ne me concernent ni de loin ni de près. Ce qui m'intéresse c'est mon Histoire, celle des Miens. Ce qui m'intéresse c'est le mal incommensurable fait à ma Race au nom de cette supposée religion, sanguinaire et négatrice de tout ce qui n'est pas elle. Ce qui m'intéresse c'est l'état de délabrement auquel est réduite Thamazgha du Grand Masinissa par ses promoteurs de tous bords! Au diable les kharabes et leur islakh!!

    • Adil

      Bien dit AliK, y a pas plus clair !

    • Marroooooki

      Hhhh ... Mais arrêtes ! Tu vas te faire éclater les veines !!! Bizzare ces soit disant militants amazigh ! En tout cas ... Azoul et bekenbawer chwiya !

  • Aaroubya

    Pour celui qui a parlé de brigands; les Arabes(une Tribu et une poignée de cavaliers) ont apporté une religion qui compte plus d'un milliard de personnes; ils avaient conquis un empire en l'espace d'un siècle et l'ont gardé pendant douze siècles et partout où ils sont passés ils ont fait rentrer dans l'histoire les peuples de ces contrées, ce qui est le cas du Maghreb avec les dynasties Almoravide, Almohade et les Banou Marine.
    Les temps présents sont difficiles et on a besoin du passé pour se lever et avancer.
    Les allemands avaient le nombre le plus élevé de Nobel, les plus grands musiciens , la plus grande armée et ils se sont lancés pour bâtir un Reich millénaire; ils se sont perdus dans une comptabilité macabre.
    Tous les conquérants ne sont pas des Arabes!

  • Aref Blogaref

    Quelle légitimité scientifique à ce journaux de parler ainsi d'une époque que tous les historiens intellectuellement honnêtes et objectifs qualifie d'Âge d'Or ? Je suis attérré de lire des impostures intellectuelles aussi flagrantes que les débilités mentales de ce monsieur Telquel. Pour avoir lu par le passé quelques uns de ses impostures bas de gammes, je dois dire qu'il restera tel quel: un simple apprenti polémiste sans vergogne ni épaisseur.

    Pour mémoire, je te rappelle les grandes figures de l'Âge d'Or arabo-islamique :au VIII ème siècle:Jabir Ibn Hayyan · Aboû Nouwâs, au IX ème siècleAl-Battani · Abbas Ibn Firnas · Al-Hallaj · Abu Kamil · Al-Kindi · Al-Khawarizmi · Al-Marwazi · Al-Razi · Tabari, au X ème siècle, Ibn Fadlân · Al-Fârâbî · Ibn al-Nadim · Al-Mas'ûdî · Abu Al-Qasim · Ibrahim ibn Sinan · Al-Soufi · Aboûl-Wafâ, au XI ème siècle, Alhazen · Avicenne · Al-Bakri · Al-Biruni · Al-Ghazâlî · Ibn Hazm · Ibn Jazla · Omar Khayyam · Al-Maari, au XII ème siècle, Avempace · Averroès · Al-Djazari · Al Idrissi · Abou Madyane · Ibn Tufayl, au XIII ème siècle, Ibn Arabî · Farid Al-Din Attar · Ibn al-Baitar · Ibn Nafis · Djalâl ad-Dîn Rûmî · Saadi · Ibn Taymiyya · Nasir ad-Din at-Tusi, au XIV ème siècle, Ibn Battûta · Ibn Khaldoun · Ibn al-Khatib · Qadi-zadeh Roumi, au XV ème siècle, Al-Kachi · Ali Qushji, au XVI ème siècle et au XVII ème siècle, Taqi al-Din · Al Maqqari · Sinan · Hassan al-Wazzan. Alors si pour toi tout ce beau monde n'a pas fait l'Âge d'Or arabe-musulman, je te conseille de changer de logiciel moral, peut-être l'erreur vient de ton acuité intellectuelle.

    Pour références et si tu sais lire l'anglais( ce dont je doute un peu) je te conseille:
    [1] Thiele, Rüdiger (2005), "In Memoriam: Matthias Schramm", Arabic Sciences and Philosophy (Cambridge University Press) 15: 329–331, doi:10.1017/S0957423905000214
    [2] Grant 1974 p. 392 notes the Book of Optics has also been denoted as Opticae Thesaurus Alhazen Arabis, as De Aspectibus, and also as Perspectiva.

    J'en ai d'autres à te proposer mais cela risque de fatiguer ton cerveau ensablé par les cotre-vérités occidentales.

  • Chakintosh

    Je sais pas pourquoi le Mr a lié l'age d'Or musulman aux conditions politiques du monde musulman à l'époque.

    Il y avait un âge d'Or presque dans toutes les sciences, et un peu dans quelques Califats. Mais dire que l'âge d'Or n'a jamais existé et le généraliser sur tous les aspects de la vie des musulmans dans cette période, je pense que c'est un faut débat.

    • Adam 2

      Il faut l'excuser, car c'est un gauchiste athée, option libertaire et de tendance révisionniste.

  • hamid

    C'est nul comme article

  • abbassi

    Je t'invite à lire " Le soleil d'Allah brille sur l'Occident" de Sigrid Hunke.

  • Meder

    Je parie qu'à la même école de l’amnésie et de la désinformation et de la déformation, on a appris à Monsieur Saghi que les siècles des ténèbres n'ont jamais existé en occident, siècles pendant lesquels on se faisait des feux de joie, le soir venu, pour griller quelques sorcières dans la bonne humeur, pendant lesquels le savoir et la science étaient du domaine exclusif du clergé, pendant lesquels étaient traités d’hérétiques ceux qui osaient parler de leurs découvertes scientifiques et qui finissaient sur le bucher tout autant que les sorcières... et pourtant elle tourne si Omar, et elle tournera certainement au point où la lumière se fera et refera jour, où le "Prêt à penser" laissera place à la vérité sur ce qu'ont été les flambeaux des siècles de lumières que vous dénigrez, Avérroes (Ibnou Rouchd), Avicennes (Ibn Sina), Aljabre, Al Razi et les autres ...

  • citoyen

    C est triste comme niveau intellectuel, non?

  • citoyen

    C est triste comme niveau intellectuel, non?

  • Z Tayeb

    C'est du plagiat. Ce sont des extraits de "Pourquoi je ne suis pas musulman" de Ibn Warrak.

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss