essentiel

Affaire Ndour: six Subsahariens sauvés de l'expulsion

Policiers à l'aéroport de Casablanca. Crédit : Frederic Role / Flickr
Affaire Ndour: six Subsahariens sauvés de l'expulsion
septembre 08
14:12 2014
Partager

Le ministère de l’Intérieur reconsidère la décision d’éloignement du territoire marocain de six Subsahariens grâce à une médiation du CNDH.

Victoire pour les milieux associatifs. Quatre migrants camerounais, un migrant nigérien et un Nigérian ont été relâchés par les autorités après avoir passé une semaine à l’aéroport de Casablanca. Les autorités marocaines les avaient arrêtés le 1er septembre, puis emmenés à l’aéroport en vue de leur expulsion du territoire marocain.

Le cas de ces migrants, arrêtés dans le sillage de manifestations dénonçant le décès de Charles Ndour, a suscité une mobilisation de la société civile qui a dénoncé « les décès suspects de Subsahariens ».

A la faveur d’une médiation, menée par le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH, officiel), « la décision d’éloignement du territoire marocain des six subsahariens a été reconsidérée », nous explique Hicham Rachidi, secrétaire général du Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et migrants (Gadem), en première ligne pour défendre ces migrants.

Une décision « administrative »

Selon un communiqué du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), « une requête a été présentée par les familles des six subsahariens interpellés à Tanger le 1er septembre 2014». Un recours auquel le ministère de l’intérieur a répondu favorablement. Le CNDH a considéré que « l’exécution de cette décision administrative aurait pour résultat la séparation de familles. Les six ressortissants étrangers, sont tous en charge de famille et d’enfants en bas d’âge, et pour l’un d’entre eux d’une sœur mineure ». Joint par Telquel.ma, Mohammed Sebbar, secrétaire général du CNDH, parle d’une simple « décision à caractère administratif », sans plus de commentaires.

Imane Benichou
Tags
Partager

Lire aussi

  • Moa elkhadder

    C'est dégueulasse on as trouver encore comme prétexte les famille etc....voilà encore une injustice des crimes de c'est subsahariens et les peuple civile dans tout ça il n'ont pas leur mots à dire ...que de mensonge bravo au gouvernement marocain vous allez encore voire d'autre viol à l'avenir malheureusement..:-( on nous parle de société civile et le peuples dans tout ça on lui demande sont avis ece qu'il se sente en sécurité Avé c'est gens là ? Sa sens pas bon du tout et il imposser une mesure de quotta d'immigration ou un protectionnisme intelligent au frontière sinon hélas je crois une guère civil dans notre roiyaume pour bientôt !!!!

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×