Maroc

A Casablanca, une police de la propreté est en projet

Le Conseil de la ville de Casablanca a décidé de mettre en place une équipe spéciale avec pour mission « de lutter contre l’insalubrité de la ville ». Crédit : Ramo / Flickr
A Casablanca, une police de la propreté est en projet
août 01
18:00 2014
Partager

La ville de Casablanca va constituer une police spéciale chargée de veiller au respect de la propreté de la métropole. Les élus espèrent ainsi résoudre le problème d’insalubrité publique.

Casablanca connaît depuis des années des problèmes liés à la gestion des déchets. Après avoir mis en demeure Sita et Averda, les entreprises chargées de l'assainissement, les élus de la ville se tournent vers la population elle-même, et mettent en place une équipe de police spéciale. Cette dernière aura pour mission « de lutter contre l’insalubrité de la ville mais aussi les nuisances sonores et de préserver les espaces naturels », explique à Telquel.ma Houda Chichaoui, chef de la division de la gestion des déchets solides au Conseil de la ville. L’objectif est « d’inciter la population à se comporter de façon responsable face au problème d’insalubrité », ajoute-t-elle. Un arrêté municipal vient d’être approuvé dans ce sens par le Conseil de la ville, et « il ne manque plus que l’approbation des autorités de tutelle pour démarrer les activités » indique-t-elle. Selon elle, cette procédure devrait se faire d’ici mi-septembre.

Le conseil ne s’est pas encore prononcé sur l’appellation exacte de l’unité qui sera chargée du service de propreté. Selon la responsable, le choix se fera entre les dénominations « police de la propreté » ou « police de l’environnement ».

Sensibiliser d’abord et sévir ensuite

Cette police sera composée de plusieurs brigades. Ces dernières, composées de quatre agents chacune, seront déployées dans toute la ville à raison de 2 à 3 brigades par arrondissement.

Dans une première de 6 mois minimum, ces « agents assermentés » auront pour mission dans une première phase de « sensibiliser les habitants » sur le contenu de l’arrêté communal. Cette phase devrait durer 6 mois ou plus et se fera en partenariat avec des sociétés délégataires de gestion des déchets de ville. Dans un second temps, les agents commenceront à sévir contre toutes les infractions.

Des sanctions allant de 500 à 10 000 dirhams

Des sanctions pécuniaires sont prévues pour tout contrevenant à la loi. Elles vont de 500 à 10 000 dirhams d’amende conformément à la loi 28-00 sur les déchets. Les sanctions seront prises à l’encontre de toute personne qui ne respecte pas la propreté des voies publiques, qui vandalise les corbeilles et conteneurs à déchets, qui urine, défèque ou crache dans les lieux publics.

Idem pour les entreprises responsables de dépôt de déchets interdits (déchets médicaux et pharmaceutiques) dans des endroits non-autorisés, ou de stockages de déchets sur la voie publique ou sur des terrains privés. Aussi tout véhicule qui aura servi à déverser des déchets dans des emplacements interdits sera mis à la fourrière.

Tags
Partager

Lire aussi

  • pasbeniouioui

    Des flics pour éduquer et changer les mentalités aboutiront à de meilleurs résultats.

  • marocain de souche

    Malheureusement je suis d'accord avec l'installation d'une telle police car on n'est toujours au stade du bâton! J'aimerais que cette initiative s'etendra au reste du pays jusqu'à ce que la propreté soit un reflexe!

  • keep calm

    Il y a du boulot !

  • said

    Tarbia,l éducation ......
    A regardé de plus près ,le pourquoi du comment de cette situation dramatique ,que notre beau pays connaît depuis un certains temps (les poubelles).
    Des conteners a poubelles peut nombreuses dans les rues ,seul les autorités sont strict dans les centres villes et sites touristiques,la lois doit être appliquée pour tout le monde ,tout quartier......

  • Someone

    Ah oui, tout à fait d'accord avec cette décision mais à condition que ça va s'appliquer dans tous les quartiers de la ville et non pas que dans les lieux branchés et sous les projecteurs (Maarif, Ain Diab & CO).

    Pour moi l'état actuel de cette ville (ainsi que celles dans la même situation) est le fruit de notre éducation (rôle des parents et de l'école), il y a un grand laisser-aller malheureusement à ce niveau.

  • Khmiss

    On commence à nettoyer villes et quartier seulement lorsque "leur" majesté vient y faire du tourisme !

  • Poly Arno

    C'est vrai que Casa est dégueulasse... Mais une police de la propreté c'est juste risible...

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss