Culture

Joie et blues d'AC/DC

Photo : DR
Joie et blues d'AC/DC
juillet 18
15:01 2014
Partager

Un guitariste à terre et un nouvel album fin prêt. Le groupe fait doublement l’actualité pendant que Brian Johnson reçoit un drôle de prix.

 

Trois nouvelles nous parviennent du vaisseau alternatif australien : une consécration, une retraite anticipée et un retour de flamme. Le chanteur d’AC/DC depuis Back in Black (1980) est désormais docteur en musique. Brian Johnson reçoit ce titre honorifique des mains du directeur de la Northumbria University de Gateshead, ville natale du rocker, qui jouit de « l’une des voix les plus reconnaissables de l’histoire du rock ». Voilà le successeur anglais de Bon Scott comblé et touché comme peut l’être un musicien de smooth jazz : « J’en ai presque la chair de poule, je crois que je suis sans voix ». Pendant ce temps, le guitariste et cofondateur du groupe, Malcolm Young, mène un combat qu’il a peu de chance de gagner contre une maladie dont on ne connaît pas la nature. Un état critique confirmé par son ami et membre du combo Choirboys, Mark Gable : « Malcolm ne pourra plus jamais jouer live ou être en studio ». Il est d’ailleurs remplacé par un autre Young, Stevie, le neveu, pendant l’enregistrement à Vancouver du prochain album et dont la sortie est prévue pour la fin de l’année. « Stevie a été magnifique. Mais quand vous enregistrez et que quelque chose vous pend au-dessus de la tête, c’est difficile », explique Johnson, qui voulait appeler ce nouvel opus Man Down (Un homme à terre), « mais c’est un peu négatif ». Le dernier album d’AC/DC, Black Ice, date de 2008 et s’est écoulé à près de huit millions de copies à travers le monde.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×