insolite

Shannon Conley « Halima », du e-jihad à l'amour

Crédit : Arvada West High School 2012 Yearbook, Facebook
Shannon Conley « Halima », du e-jihad à l'amour
juillet 04
13:54 2014
Partager

Une jeune Américaine voulant mener le jihad en Syrie s’est faite arrêter avant même de pouvoir quitter le sol américain. Elle a été lourdement influencée par les réseaux sociaux.

Shannon Conley est une jeune Américaine de 19 ans qui avait pour ambition de partir en Syrie afin de mener le jihad au nom de l’État islamique (« Daesh », en arabe), avec un homme rencontré en ligne. Son « rêve » s’est brisé avant même de quitter le territoire américain, lorsqu’elle s’est faite arrêter à l’aéroport de Denver, où elle s'apprêtait à s'envoler vers la Turquie. La radicalisation de Shannon s’est opérée sur le web.

Quand Shannon devient Halima

L’un des premiers changements opérés par Shannon Conley sur les réseaux sociaux est celui de son nom sur son profil Facebook. Sur le réseau social créé par Mark Zuckerberg, Shannon décide de devenir Halima et définit son métier comme « esclave d’Allah ». Ces publications basculent entre publications typiques de filles adolescentes comme celles des photos de la page Facebook Humans of New York et d’autres publications plus radicales dans lesquelles la jeune femme déplore la mort de combattants d’Al Qaïda. Fait étonnant, le frère et la mère de Shannon sont tous les deux ses amis sur Facebook.

Sur Google+, la radicalisation de « Halima » est plus perceptible. Sur sa page, on peut retrouver l’expression « caravane des martyrs » utilisée par Oussama Ben Laden pour décrire les personnes sacrifiant leurs vies au nom du jihad. Le 27 mars, environ trois mois avant son arrestation, elle publiait le statut suivant : « Quand il y a aussi peu de jihadistes, n’est-il pas notre devoir de combattre quel que soit notre pays de naissance ou de résidence ? »

Amours virtuelles

Les expériences en ligne de Shannon ne se limitent pas aux réseaux sociaux. Elle s’inscrit sur le site de rencontres Singlemuslim.com sous le pseudonyme de « halima95 » où elle affirme vivre au Maroc et toujours manger de la nourriture hallal. Un site de rencontre où elle aurait pu rentrer en contact avec un jihadiste tunisien de 32 ans opérant au sein de Daesh. Une relation se développe entre les deux personnes qui ont en commun leurs vues sur l’islam et la nécessité du jihad. Le combattant, surnommé Y.M, tente même de demander la main de Shannon à son père lors d’une conversation sur Skype. Y.M demande également à ce que la jeune femme puisse le rejoindre en Syrie.

Suite à ces contacts, le FBI rentre en contact avec les parents de Shannon et demandent à ces derniers de dissuader la jeune femme de partir au Proche-Orient. Néanmoins, cette dernière a refusé tout contact avec ses parents et se préparait à rejoindre la Syrie à travers un vol transitant à Francfort. Suite à son arrestation la jeune femme reconnaissait que sa « connaissance de l’islam se basait seulement sur des recherches effectuées sur le web ».

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss