Sport

Naciri / Chraïbi, la présidentielle électrique du Wydad

Saïd Naciri (à g.) et Driss Chraïbi (d.). Crédit : DR
Naciri / Chraïbi, la présidentielle électrique du Wydad
juin 24
17:24 2014
Partager

Le Wydad de Casablanca, embourbé dans une crise de gouvernance, cherche toujours un président. A quelques jours de l’assemblée générale censée élire les dirigeants du club le 29 juin, deux candidats s'affrontent. 

Le 19 mai, Abdelilah Akram, l’actuel président du club, au bilan contesté par les supporters, refusait à Driss Chraïbi, candidat à la présidence du club, et à 32 de ses soutiens l’adhésion au Wydad. Cela l’empêche de facto de se porter à la présidence, et ouvre un boulevard à Saïd Naciri, vice-président du club et poulain d'Akram.

Le recours déposé par Driss Chraïbi devant la Fédération royale marocaine de football (FRMF) à l'encontre du refus d'adhésion au club n’a pas abouti. La FRMF a accepté dans un premier temps de traiter le dossier, avant de se déclarer incompétente.

Un seul candidat à la présidence du Wydad ?

Joint par TelQuel, Driss Chraïbi déclare s'en remettre à la jurisprudence marocaine, qui jusque-là a constamment renvoyé la responsabilité des litiges relatifs aux adhésions aux fédérations sportives :

La fédération est compétente concernant les litiges relatifs aux adhésions. Des exemples existent pour le Raja, le Kaoukab, où les tribunaux ont ordonné à la fédération de se saisir de la question. Une procédure en référé a été déposée auprès de la Justice, dans laquelle nous avons confiance pour traiter la question [et renvoyer l'affaire auprès de la FRMF, ndlr].

Dans l’attente de la décision de Justice, Naciri reste le seul en lice, la date limite de dépôt des candidatures étant fixée au jeudi 26 juin.

Autre point d’achoppement, le lieu de tenue de l’assemblée générale. Celle-ci est censée se dérouler au Paradise Club, appartenant à l’actuel président Abdelilah Akram. Sur ce point, Driss Chraïbi annonce avoir également saisi la fédération par écrit :

Il est inconcevable qu’un président décrié par l’ensemble des supporters  accueille l’assemblée générale au sein de son entreprise ; cela ne nous assure aucune garantie quant à ce qui va se passer durant l'événement. Nous demandons à ce qu'elle se déroule dans un lieu neutre.

Joint par TelQuel, Saïd Naciri nous déclare pour sa part n’avoir « aucun commentaire à faire » sur les procédures judiciaires de Chraïbi.

Quels projets sportifs pour le Wydad ?

Driss Chraïbi compte sur un programme présenté le 20 mai devant la presse et les supporters du Wydad pour appuyer sa candidature. Celui-ci va des volets techniques aux questions financières en passant par les projets sportifs : refonte de l’organigramme, mise en place de structures médicales professionnelles, amélioration de la rentabilité du club, ou encore mise en place d’une Fondation WAC chargée d’un travail social... le programme de Chraïbi paraît ambitieux, sur le papier du moins.

Le favori, Saïd Naciri, peut quant à lui compter sur le soutien de l’appareil du club, de son président actuel, qui l’appuie officiellement. Contacté par TelQuel pour décliner les axes de son programme, Saïd Naciri reste réservé, et nous affirme que « la gestion sportive de l’équipe, relève uniquement du staff technique et du coach ».

Quant à sa vision du management du club à plus long terme, il nous annonce une « meilleure gestion du club ». A l'occasion d'une interview sur Radio Mars, Saïd Naciri avait également annoncé des promesses de dons de la part d’hommes d’affaires.

Qui des deux candidats pourra reprendre les rênes du Wydad ? Le mercredi 25 juin, le tribunal devrait rendre sa décision sur le recours déposé par le challenger Chraïbi concernant le refus d'adhésion.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss