Médias

Les salariés de Medi1 TV protestent contre Azzouzi

Abbas Azzouzi, PDG de Medi1 TV. Crédit : DR
Les salariés de Medi1 TV protestent contre Azzouzi
juin 12
16:35 2014
Partager

Les salariés de Medi1 TV protestent contre leur direction suite à l’échec des négociations sur les salaires et les conditions de travail. 

Les employés de Medi1 TV protestent contre leur direction. Ces derniers estiment « avoir épuisé toutes les solutions pour trouver un compromis ».

Un sit-in a été organisé jeudi 12 juin devant le siège de la chaîne. Un communiqué de presse détaille les revendications :

Lutter contre l’anarchie régnante dans les services de la chaîne, dénoncer les écarts au niveau des salaires et des avantages, ainsi que l’absence d’une organisation interne déterminant les tâches et les responsabilités.

« Le dialogue reste ouvert »

Les revendications des employés s’organisent en trois axes, selon Hicham Faouzi, responsable syndical :

Nous voulons une meilleure organisation des procédures de travail, des augmentations pour d'autres employés méritants et enfin de meilleurs moyens de travail.

Le représentant syndical tient également à indiquer que « des revendications similaires ont été émises en 2011 et 2012 ».

Abbas Azzouzi : « une incompréhension totale »

Du côté de la direction, on ne comprend pas ce mouvement de contestation. Abbas Azzouzi, PDG de Medi1 TV, insiste sur le respect des procédures et la transparence des débats. Il parle d’« incompréhension totale » :

Je ne vois pas comment une société peut fonctionner dans cette situation. J’ai du mal à comprendre. On ne devient pas désorganisé et anarchique tout d’un coup ! 

Au sujet de la réévaluation des salaires des employés de la chaîne, Azzouzi déclare « que des discussions ont été entamées avec les membres des syndicats pour définir une grille de salaire ». Il explique « que 51 des 180 employés de l’entreprise ont bénéficié d’une revalorisation de leurs émoluments ». Le dirigeant précise « que les personnes engagées dans les discussions ont signé des procès-verbaux indiquant qu’ils sont satisfaits de l’avancée des négociations ».

Mais là encore, un tout autre son de cloche est livré par cet employé, qui nous parle sous couvert de l'anonymat :

Certaines personnes n’ont pas été augmentées depuis 2006. On estime que la réévaluation des salaires n’a pas été faite de manière transparente.

Qui dit vrai ? Seule certitude, les employés mécontents comptent présenter une nouvelle série de revendications vendredi 13 juin à la direction de la chaîne.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×