essentiel

2 milliards de dirhams pour lutter contre l’habitat insalubre

Des familles vivant dans les bidonvilles casablancais vont être relogées
2 milliards de dirhams pour lutter contre l’habitat insalubre
avril 25
09:54 2014
Partager

Pour éradiquer l’habitat insalubre dans la région de Casablanca, 5 accords ont été paraphés le jeudi 24 avril par le ministère de l’habitat.

Ce programme a nécessité un budget d’environ 2 milliards de dirhams dont 662 millions ont été octroyés par le ministère de tutelle. L’objectif est avant tout d’ « éradiquer complètement l'habitat insalubre, de remédier à la problématique des habitations menaçant ruine, de réhabiliter et de réaménager les quartiers précarisés » souligne M. Khalid Safir, le wali du Grand Casablanca. Il s’agit aussi d’un projet qui vise l’anéantissement des habitations menacées d’écroulement dans les zones de l'ancienne médina et de l'Avenue royale. Ces habitats insalubres défigurent la métropole selon les propos  de Mohamed Nabil Benadellah, ministre de l’habitat.

12 000 familles bénéficieront du programme

Les 5 accords portent sur le relogement des habitants résidents dans des bidonvilles ou des habitations délabrées. Cette opération de relogement bénéficiera à 12 000 familles dans les bidonvilles du Grand Casablanca et mobilisera la somme de 2,4 milliards avec 300 millions de dirhams provenant du Fonds solidarité habitat. Ce projet profitera également à des résidents des  bidonvilles situés dans deux communes de la province de Médiouna. Il s’agit de la commune de Sidi Hajaj Oued Hessar où la somme allouée pour l’opération se chiffre à 594 millions de dirhams avec une contribution du Fonds à hauteur de 110 millions de dirhams. Il en sera de même pour la commune de Mejattia Ouled Taleb qui mobilisera une somme de 666 millions de dirhams dont une aide dudit Fonds à hauteur  de 125millions de dirhams. L'opération concerne aussi 7 008 familles qui seront réinstallées au niveau de la ville nouvelle de Zenata et 5743 autres bénéficieront de l'opération dans les phases à  venir.

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss