essentiel

Sahara. Omar Hilale rencontre Ban-Ki Moon

Sahara. Omar Hilale rencontre Ban-Ki Moon
avril 22
04:50 2014
Partager

Le nouvel ambassadeur du Maroc aux Nations Unies, Omar Hilale s’est entretenu avec le secrétaire général de l’organisation Ban-Ki Moon, le vendredi 18 avril. Une discussion durant laquelle le diplomate marocain a réitéré  la position du Maroc.

Comme chaque année, la diplomatie marocaine fait front pour le dossier du Sahara. A commencer par le roi, qui a lui-même contacté Ban-Ki Moon après la publication du rapport de ce dernier sur le Sahara. Le souverain a également souhaité donner une nouvelle impulsion à la diplomatie marocaine à New York en nommant Omar Hilale comme ambassadeur du Maroc auprès de l’Organisation des Nations Unies. Tandis que la nouvelle résolution sur le conseil de sécurité devrait etre adoptée le 23 avril, c’est par la voix diplomate que le roi s’est, de nouveau, adressé au responsable onusien.

Rappel des fondamentaux

Les discussions entre les deux responsables étaient centrées sur la question du Sahara. Hilale a profité de l’occasion pour rappeler « les fondamentaux présidant aux négociations politiques ». Le nouvel ambassadeur a l’ONU a également appelé « à préserver le cadre du mandat de la médiation, la  promotion de la solution politique, l'encadrement du mandat de l'Envoyé  personnel avec des termes précis ainsi que la contribution du Maroc au sein des  Nations Unies ». Une référence à l’entretien entre le roi et Ban-Ki Moon en aout 2012.

Tout comme Mohammed VI,  Hilale a affiché sa « ferme opposition » à « toute sortie de ce cadre qui serait périlleuse à l'ensemble du processus de négociations ». Enfin, le diplomate refuse toute « instrumentalisation de la question des Droits de l’Homme ».

Pour rappel, l’inclusion d’un outil de surveillance des droits de l’homme au mandat de la MINURSO a été une source tension entre le Maroc et les Etats-Unis en avril dernier. Un trouble qui avait mené à  l’annulation provisoire de l’opération militaire conjointe African Lion.

Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss